Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Jeunes en quête d’emploi : l’entreprise exige plus d’opérationnalité

Jeunes en quête d’emploi : l’entreprise exige plus d’opérationnalité

Bruno Ramihone est à la fois enseignant dans une institution supérieure privée et directeur de communication dans une entreprise. Selon lui, face à la mondialisation, les entreprises réclament plus d’opérationnalité auprès des sortants des enseignements supérieurs en quête de travail. Interview.

* Les Nouvelles : Que pensez-vous de notre système éducatif par rapport au marché du travail ?

– Bruno Ramihone : Le système éducatif actuel reste académique qui rend directement opérationnel nos jeunes sortants des universités, dès leur recrutement par les entreprises. Des entreprises qui sont déjà suffoquées par la crise économique qui prévaut au pays, sans parler des impacts du contexte de la mondialisation. L’écho venant de l’Association des directeurs des ressources humaines des entreprises de Madagascar a d’ailleurs confirmé cette situation.

* Qu’entendez-vous par être opérationnel ?

– Dès l’acquisition de leur premier poste, ces jeunes recrutés devront connaître la raison d’être une entreprise, sa valeur, sa culture et en particulier, les différentes obligations qu’ils auront à acquitter au quotidien.

* Quelles sont donc les mesures à prendre ?

– A ce sujet, je me permets de dire à tous mes collègues enseignants et à tous les responsables du système éducatif que c’est ce système qui devrait maintenant s’adapter aux besoins des entreprises. Partant de là, il faut que les pédagogies appliquées au niveau de l’enseignement aillent dans ce sens. Et que des recherches doivent être effectuées là-dessus, à partir des référentiels de ces besoins. Des besoins qui sont en éternelle évolution au même titre que le système pédagogique.

* Concrètement, comment réaliser et appliquer un tel système ?

– Par l’application d’une formation par alternance ou par apprentissage. Une formation qui fait défaillance dans notre système éducatif. A défaut, il faut que les stages effectués soient bien préparés en amont, c’est-à-dire qu’il y ait justement une interrelation effective entre les établissements et les entreprises. L’objectif est que les stagiaires développent déjà un bon comportement personnel et un début de compétence professionnel.

Propos recueillis par Sera R

Les commentaires sont fermées.