Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Experts – Comptables : les professionnels en nombre insuffisant

    Experts – Comptables : les professionnels en nombre insuffisant

    Madagascar compte actuellement 150 experts-comptables. Vu la pertinence de ce métier dans l’économie du pays en général, cet effectif est jugé insuffisant.

    En 2007, ils n’étaient que 45 inscrits au tableau de l’Ordre des experts-comptables et financiers de Madagascar. Actuellement, le pays compte 150 experts-comptables et financiers. Un effectif qui demeure insuffisant par rapport à celui des îles voisines puisque depuis la réforme entreprise pour l’accès à ce métier, en 2007, l’objectif était de parvenir à au moins 200 experts-comptables membres de l’Ordre en 2012, dans le cadre du projet MCA. En attendant, ce sont  donc les 150 experts-comptables qui assurent ce métier d’une importance particulière à l’économie en général et aux entreprises, en particulier.

    Comme tout secteur d’activité, la profession n’a pas été épargnée par les crises successives qui ont mis à mal l’économie du pays, en particulier la santé des entreprises. Malgré tout, les professionnels du secteur tentent de maintenir le rythme. En effet, le rôle des experts-comptables est de mettre en liaison les banques et organismes de crédits et les entreprises. Des facilitateurs de l’accès au crédit en somme puisque sans les états financiers validés par un expert-comptable, une entreprise ne pourra pas accéder à un financement.

    Des lacunes à combler

    Jusqu’à présent, beaucoup d’entreprises n’ont pas encore eu recours au service d’un expert- comptable et d’un commissaire aux comptes, comme l’a soulevé Genlis Rakotomahanina, expert-comptable et commissaire aux comptes, associé au sein du cabinet Etika. « Les textes en vigueur stipulent en effet qu’une entreprise possédant un chiffre d’affaires dépassant les 200 millions d’ariary, assujettie aux TVA ou encore ayant plus de 50 employés doit engager un expert-comptable et commissaire aux comptes », a-t-il expliqué..

    A noter que ce cabinet d’expertise comptable malgache qui accompagne les entreprises dans divers services (l’audit et le commissariat aux comptes, l’expertise comptable, les conseils et la fiscalité…) fête cette année ses dix années d’existence. Cette célébration a été marquée par une cérémonie hier au Café de la Gare à Soarano. Ce fut l’occasion pour le cabinet Etika de lancer officiellement son adhésion au réseau international JPA.

    Par ailleurs, la Journée de la profession comptable dans le cadre des 16e assises de la Fédération  internationale des experts-comptables francophones (Fidef) qui se tient ce jour au Carlton sera l’occasion de découvrir en détail ce métier. Sous cet angle, l’objectif est de mettre en place « un modèle professionnel comptable francophone » qui répond aux besoins. En fait, la profession comptable veut trouver des moyens qui lui permettront de jouer pleinement son rôle pour servir toute l’économie.

    Arh.

     

    Les commentaires sont fermées.