Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Reflet – Analanjirofo ou la région de l’or vert : des vies ont changé du jour au lendemain

Reflet – Analanjirofo ou la région de l’or vert  : des vies ont changé du jour  au lendemain

La vanille, l’or vert qui a fait la renommée de Madagascar dans l’agrobusiness mondial depuis des décennies vient de redonner un nouveau souffle à la région d’Analanjirofo cette année par une hausse significative des prix à la collecte du produit.

Devenant le produit-phare de la région, la vanille a apporté de profonds changements dans la vie socio-économique de la zone qui vit principalement de ses cultures de rente. Cette manne qui a permis une nette amélioration des revenus des planteurs a entraîné des chamboulements à Analanjirofo toutefois. Des vies ont changé du jour au lendemain mais la recrudescence de l’insécurité a suivi parallèlement le rythme pour atteindre un pic intolérable. Prévoyant, le chef de région, Jacques Ramaroson, a annoncé avoir pris les devants en mettant en place des dispositifs adaptés à tous les cas de figure. La mise en place d’une plateforme spécifique à la vanille a abouti à ces résultats à impacts directs sur les producteurs, a-t-il révélé, en permettant de casser le système de monopole imposé depuis des années par certains collecteurs. Les transactions ont été sous contrôle des responsables de la région en partenariat avec les différents acteurs de la filière qui ont travaillé de concert avec les techniciens. La préservation de la qualité du produit a ainsi été facilitée, d’après le chef de région.

vanille Les prix ont flambé…

La vanille préparée se négocie au-delà des 700.000 ariary durant cette campagne. Maîtrisés suite aux conventions mises en œuvre par la région, les récoltes de la vanille ainsi que ses traitements ont été régularisés. Le prix au kilogramme de la vanille verte a pu être redressé à plus de 100.000 ariary mais l’apparition d’investisseurs douteux dans la filière a suscité les suspicions des autorités qui ont dû prendre des mesures préventives contre d’éventuels blanchiments d’argent.

Le conditionnement sous vide a été interdit pour éviter  les calculs commerciaux des détenteurs d’argent sale. D’ailleurs, cette technique de conservation est préjudiciable à la qualité du produit car des produits prématurés à faible taux de vanilline pourraient y être camouflés.

Le flux de la masse monétaire lié à la commercialisation de la vanille a entraîné une recrudescence de l’insécurité mais des dispositions particulières ont été adoptées conjointement par les autorités, les opérateurs et la population pour y faire face, selon le chef de région, Jacques Ramaroson, qui mise sur cet or vert pour le développement de sa circonscription.

Manou

 

Les commentaires sont fermées.