Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Danse contemporaine : le festival « I’Trotra » allie découverte et rencontre

Danse contemporaine  : le festival « I’Trotra » allie découverte et rencontre

Du 21 au 24 septembre, la capitale vivra aux rythmes du festival international de danse contemporaine, «I’Trôtra», qui entame sa 12 édition.

«Mettre en valeur l’identité culturelle de Madagascar dans un dialogue artistique qui offre une grande ouverture sur le monde», c’est à travers ce leitmotiv que la compagnie Vahinala s’engage depuis plus d’une décennie à organiser le festival I’Trôtra. Cette année encore, l’événement propose une programmation alléchante qui réunit des chorégraphes internationaux, ayant eu l’occasion de montrer leurs dernières créations devant un public de professionnels internationaux et les nationaux.

«En dialecte Betsimisaraka, I’trôtra signifie se rencontrer. Dans cette optique, nous avons pour ambition de tisser et renforcer un réseau artistique autant sur le plan national qu’international pour mieux dialoguer, favoriser la circulation des artistes dans un processus de pérennisation des échanges entre les pratiquants, les organisateurs de festival et les programmateurs», confie un responsable.

Des chorégraphes venus de l’océan Indien, d’Afrique et d’Europe vont s’inviter au pays pour faire étalage de leur savoir-faire en matière de danse contemporaine. Ponctué par un grand carnaval, un atelier de formation, des master-classes et bien sûr, des spectacles de danse, le festival investira toute la capitale.

Réflexion sur les choix artistiques

Il n’y aura pas que la danse contemporaine, une projection ciné-danse et une exposition de photographies seront aussi au programme.  «Je réalise depuis 3 ans le suivi en images de ce festival, tout en y proposant une interactivité», a fait savoir Denis Rion avant d’enchaîner, «l’année dernière, nous avons organisé avec un groupe de jeunes photographes un travail de prise de vue des spectacles, puis de réflexion sur les choix artistiques de chacun en vue d’une sélection et de projections à l’IFM en amont du festival. J’ai découvert au travers de cette rencontre un vrai intérêt pour cet art et une très grande qualité de regard de la part de ces jeunes photographes».

Ce 22 septembre, les compagnies Rianala, Master Jah, Inzalo and Theatre Company  vont ouvrir le bal à l’AFT Andavamamba.

Joachin Michaël

 

Les commentaires sont fermées.