Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Mines : la compétitivité, un enjeu capital

Mines  : la compétitivité, un enjeu capital

Le fort potentiel de Madagascar en ressources minières revient souvent dans les discussions sur la relance économique du pays. Les richesses naturelles de la grande île sont d’ailleurs vantées de toutes parts par le régime en place pour inciter les étrangers à investir à Madagascar, mais pour autant, le pays ne soit pas plus attractif. Déjà que les nouvelles dispositions prises dans le projet de loi sur la réforme  du code minier n’apporte pratiquement rien pour améliorer la compétitivité de Madagascar dans ce secteur.

La Grande île n’est pas totalement sortei de l’auberge concernant l’amélioration de son climat des affaires, en dépit de la fin de la crise depuis maintenant deux ans. Le pays est classé 164e sur 189 pays dans le classement Doing business 2016, un rapport mesurant  la réglementation des affaires dans un pays.

Situation inchangée !

Dans le contexte actuel où les investisseurs font face à d’innombrables facteurs de blocage, comme l’absence d’infrastructures lourdes, ou de main-d’œuvre spécialisée, la situation du pays risque de ne pas changer. Le coût des investissements à Madagascar revient plus cher à cause de tous ces problèmes. A défaut de main-d’œuvre qualifiée par exemple, l’entreprise est contrainte de faire appel à des étrangers dont le salaire est beaucoup plus onéreux.

Les dirigeants malgaches se trompent ainsi dans leurs idées en annonçant que les investisseurs miniers viendront coûte

que coûte à Madagascar, car le pays est riche en ressources minières. La compétitivité du pays est d’un enjeu majeur pour assurer l’arrivée des investisseurs. Car dans le cas contraire, seules les entreprises aux pratiques controversées s’intéresseront à Madagascar.

Haja R.

 

Les commentaires sont fermées.