Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Sommet de la sadc : le dossier malgache remis sur le tapis

Sommet de la sadc   : le dossier malgache remis sur le tapis

Le passage du médiateur de la Communauté de développement des pays de l’Afrique australe (Sadc) Joaquim Chissano récemment a surpris les observateurs avertis de la vie politique, surtout avant la tenue du 36e Sommet de cet organe qui se tient actuellement au Swaziland. Sauf changement de dernière minute, le rapport de cette mission, relatif au dossier politique sera présenté lors de cette session.

Selon les informations recueillies, la réconciliation nationale et l’indemnisation des victimes de la crise figurent parmi les points auquels la Sadc a tenu à avoir plus de précision. Ces deux points ont été articulés dans la feuille de route mais leur concrétisation est une autre paire de manche pour  la classe dirigeante.

D’ailleurs, au niveau des victimes réunies au sein des associations, l’indemnisation n’est ni réalisée, ni à réaliser. Malgré tout, ces dernières et certainement les pays membres de la Sadc piaffent d’impatience pour connaître la situation entrant dans le processus de la sortie de crise après 2009. Est-ce que le rapport reflète vraiment la situation actuelle et la réalité sur place ou devra-t-on s’attendre à autre chose ? Cela fait des années que les concernés ont attendu sous l’orme.

Où on en est vraiment le processus de la réconciliation après les différentes étapes effectuées en sept ans?  L’ examen du projet de loi en la matière ne se fera que lors de la prochaine session parlementaire et en attendant, le Conseil pour la réconciliation malgache dont le mandat a déjà expiré depuis belle lurette, continue encore à exister aux frais de l’Etat.

Loin d’une visite fortuite

Lors de son déplacement, l’ancien Président mozambicain Joaquim Chissano a  déjà eu l’occasion d’ évoquer ces divers points avec les forces vives de Madagascar. Sous cet angle et selon les analyses, l’ancien Chef de l’Etat, Marc Ravalomanana pourrait profiter de ce Sommet pour marquer son retour sur devant de la scène à l’échelle africaine. D’autant que cette personnalité ne jure que par cet organe pour son retour aux affaires afin de se constituer une machine électorale.

Au niveau du régime, selon une source autorisée, le passage du médiateur attitré de la Sadc a permis d’afficher un signe de bonne foi à l’endroit des partenaires. « L’indemnisation des victimes prendra du temps mais cela se fera », avait déjà indiqué un membre de l’Exécutif à l’issue de sa rencontre avec le médiateur de la Sadc. Il faut reconnaître que le sort des victimes de ces crises successives devra être pris en considération. A cela s’ajoute le prochain examen de la loi sur la réconciliation nationale.

Contribution financière

Le Conseil des ministres qui a débuté hier  a tenu à féliciter la Grande île d’avoir honorer ses contributions financières. « La Sadc salue les Etats membres qui ont réglé leurs contributions annuelles (…), félicite Madagascar pour s’être conformé au plan de paiement convenu et exhorte les Etats membre accusant des contributions en souffrance de s’en acquitter», ont noté les officiels lors de l‘ouverture de la rencontre. Il s’agit d’un défi engagé par l’Etat après le retour à l’ordre constitutionnel suite aux scrutins de 2013 et de 2014.

La rencontre des chefs de la diplomatie de l’organisation régionale précède ainsi la rencontre entre les Chefs d’Etat et de gouvernement qui se déroulera du 30 août au 3 septembre. Divers défis dans divers domaines,  énergie, sécurité alimentaire, financement de la stratégie régionale ont été abordés lors de cette réunion.

Le Sommet des Chefs d’Etat et de gouvernement aura, en tout cas, comme proposition de thème : « Mobiliser les ressources en faveur des investissements dans les infrastructures durable d’énergie en vue d’assurer l’industrialisation inclusive de la Sadc et la prospérité de la région ».

Jao Patricius

 

Les commentaires sont fermées.