Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Reflet – Le bord de la mer : l’autre image de Mahajanga dans toute sa splendeur

Reflet – Le bord de la mer  : l’autre image de Mahajanga dans toute sa splendeur

Plus d’un sait que la ville de Mahajanga est investie par une foule immense depuis la semaine dernière à l’occasion du début des grandes vacances animées par divers évènements sportifs et culturels. Le lieudit « Bord de la mer » se trouve juste à côté du Baobab Be, un arbre emblématique de la ville des Fleurs. Un boulevard où petits et grands peuvent goûter à toutes les sauces…jusqu’au petit matin.

Un endroit incontournable

Le bord de la mer est avant tout un lieu de retrouvailles. Beaucoup de personnes en profitent pour se faire de nouveaux amis ou rencontrer des connaissances de longue date. Des personnes de tous âges viennent en famille pour partager le souffle du vent vers la tombée de la nuit. C’est un lieu très fréquenté aussi bien par les Majungais que par les visiteurs.

Mahajanga fait indéniablement partie des destinations les plus prisées par les assoiffés d’évasion. Tous les ingrédients sont au menu pour accueillir les habitués aux divers shows proposés par les hôtes. Et ce, sur tous les plans car la ville se prépare actuellement à accueillir la 3è édition de Big Soma Village à partir du 6 août. Cependant, vacances riment avec ambiance dès la publication des résultats officiels du BEPC dans cette localité. Et comme il fallait s’y attendre, familles, noctambules, touristes,…se sont donné rendez-vous au bord de la mer pour partager un grand moment de bonheur, comme à l’accoutumée.

D’autant plus que ce fut un évènement dans l’évènement vu la tenue du grand « Fora zaza » (littéralement, circoncision collective) devant la mairie de la ville. Autant dire que le bord de la mer était trop exigu pour accueillir autant de fêtards durant ces quelques jours. Et il faut se  préparer à accueillir beaucoup plus de monde car les vacances ne font que commencer pour bon nombre de familles, surtout pour les jeunes qui viennent de passer leur baccalauréat.

Origine et changement au fil du temps

« Au début de l’an 2000, le bord de la mer a servi de dépotoir, voire l’endroit le plus approprié pour la défécation à l’air libre. Ce n’est que deux ans après que les autorités locales ont décidé de sécuriser cette zone et d’en faire un lieu de détente après un travail de longue haleine », a indiqué un journaliste qui a été témoin de la transformation du bord de la mer. Le lieu a nettement contribué à la création d’emploi car plusieurs personnes ont commencé à ouvrir des étalages pour leur commerce.

Les uns ont misé sur la vente de boissons, brochettes et amuse-bouches si les autres ont préféré exploiter d’autres domaines pour se payer leur repas quotidien (moyens de transport, jeux pour enfants,…). La magie a opéré pour la plupart des commerçants qui continuent d’exercer leur métier dans les parages. Plusieurs changements ont été observés depuis quelques temps surtout sur le plan de l’urbanisme.

Selon les dires des personnes résidant dans cette localité, « Près de 80% de la place du bord de la mer aurait été achetés par des investisseurs étrangers en vue de bâtir de grandes infrastructures. Par conséquent, les commerçants et toutes personnes qui y gagnent leur vie, appuyés par plusieurs habitants de la ville, ont réclamé la suspension définitive des travaux ».

Jusqu’à ce jour, le terrain clôturé occupe encore une grande partie et les commerçants doivent se contenter de l’espace restant pour poursuivre leurs activités quotidiennes. Cette situation n’empêche pas la prolifération des activités professionnelles si l’on ne tient compte que du récent parc d’attraction pour enfants qui ajoute une autre couleur à la belle image du bord de la mer.

Accent sur la sécurité et l’environnement

Des agents de la police communale de Mahajanga montent la garde jour et nuit pour renforcer la sécurité et garder un œil vigilant sur la propreté du bord de la mer. « Toute personne prise en train de faire ses besoins dans les environs sera tout de suite remise entre les mains des agents de la police municipale. Ces derniers auront ensuite comme mission d’appliquer les sanctions y afférentes. Il est également de leur devoir de gérer la circulation tout en travaillant de concert avec la police nationale », a expliqué une vendeuse de la place du bord de la mer.

Force est quand même de constater qu’il est quasiment difficile, voire impossible de distinguer les mineurs des personnes majeures vu le nombre de gens qui circulent dans cet endroit. De source concordante, « Cela reste toujours un problème majeur dans le cadre de la lutte contre le tourisme sexuel et la prostitution déguisée car quelques lycéennes ou collégiennes sont souvent exposées à la tentation à cause de l’affluence des touristes tant malgaches qu’étrangers qui se divertissent dans cette localité ».

Rojo N.

Les commentaires sont fermées.