Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

us et coutumes : Le prix d’un parchemin

«100 kilomètres à pied ça use les souliers», souliers que des enfants de familles démunies de Midongy du Sud ne chaussent pas pour parcourir la distance qui les sépare de leur centre d’examen à Vangaindrano. L’état déplorable des routes conduit les transporteurs à pratiquer des tarifs hors de portée de la moyenne population. Embûche supplémentaire sur le parcours sélectif menant au bacc, parchemin mythique terme d’une route parsemée d’efforts et de sacrifices.

 Récemment des portions d’enfer autour d’Ambositra ont fait le spectacle dans la série de documentaires

«Routes de l’impossible» au programme d’une chaîne française de télévision.  Dans le genre la route entre Vohémar et Ambilobe peut prétendre obtenir la palme.

Accuser la pluie cause de l’état cauchemardesque ? Que nenni ! La tenue des examens en période d’hiver austral en apporte le démenti. Ici les impossibles restent possibles en tout temps.

Les commentaires sont fermées.