Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Chronique : ombre d’outre-tombe

Mémoire ne laissant planer de doute sur le sens de l’Etat

Par-dessus les clivages une foule s’est déplacée en nombre à Ambositra pour rendre hommage à celui en qui unanimement acteurs politiques et grand public reconnaissaient un incorruptible sens de l’Etat. Huit ans après jour pour jour, les idées qu’il prêchait n’ont pas bourgeonné, pire le parti dont il a été fondateur donne le triste spectacle d’une déchirure. Herizo Razafimahaleo avait développé des efforts pour que s’imposent de saines pratiques dans les activités politiques. Son art de tribun et ses talents de persuasion n’y ont rien fait, l’arène présente les mêmes tares, aggravées aujourd’hui plus que de son temps.

 Désolant que les péripéties d’une guerre fratricide, exposant au grand jour des plaies qui ne sont pas à l’honneur du prestigieux héritage. L’homme s’enorgueillissait d’avoir créé un parti atypique dans le paysage, un des rares qui n’a pas été érigé à l’opportunisme d’une accession au pouvoir suprême, à l’opposé de ces partis n’ayant de destinée qu’à servir d’instrument pour le culte d’une personne et que de soutien à la carrière de celui à la fois inspirateur que mécène omnipotent.

De la guerre intestine, ceux considérés comme dissidents viennent de remporter la bataille médiatique. «Cachez votre joie» répondent ceux qui se posent en gardiens du temple, de leur côté développant des arguments autrement convaincants.

Ils laissent à la Justice le pouvoir de trancher en référence au droit et aux statuts.

Nombre des nouveaux dirigeants intronisés par des «assises» interdites en raison d’une décision judiciaire, se trouveraient en délicatesse de leur cotisation d’adhérent du parti Leader-Fanilo, détail peut-être mais symbolique d’un état d’esprit : pièce versée au dossier pour se faire un début de conviction.

Dans son combat politique Herizo avait adopté la stratégie d’exercer de l’intérieur du pouvoir l’influence du parti, nouant des alliances tant que les méthodes pratiquées ne foulaient pas ses principes. Sur le plan tactique il se réservait la liberté de prendre ses distances à l’approche des élections, laissant ainsi au peuple le pouvoir de juger indépendamment l’action du parti. Dans la logique de ce respect rendu au peuple, Herizo a fait au parti l’obligation de présenter des candidats à toute consultation populaire. Un indice qui permet à l’un ou l’autre camp des frères ennemis, de montrer les gages de rectitude et de fidélité à l’héritage.

Léo Raz

 

Les commentaires sont fermées.