Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Ikalamavony : le bilan s’alourdit

Ikalamavony : le bilan s’alourdit

Le bilan de l’incendie survenu dans la soirée de samedi dans le campement d’ Ambatolava, district d’Ikalamavony, s’alourdit. D’après la gendarmerie, un homme de 37 ans, un certain Justin Randrianatoavina, vient de passer de vie à trépas. Ce qui porte à 39 le nombre des personnes tuées dans cet incendie. Les circonstances de son décès ne sont pas encore déterminées.

Par contre, la gendarmerie a fait savoir que la plupart des victimes de ce drame sont mortes d’asphyxie ou ont été piétinées dans la bousculade.

Après avoir pris feu, le toit de la maison s’est effondré sur les convives. Pris au dépourvu, ils ont essayé de trouver une issue mais la panique a certainement eu raison d’eux. Dans un sauve-qui-peut général, ils se sont précipités vers l’unique porte de sortie. Malheureusement, la porte en question a également pris feu. Ce qui n’a fait qu’aggraver leur cas. Bloqués à l’intérieur, la plupart des occupants de la grande bâtisse sont morts par suffocation ou de brûlures.

Par ailleurs, l’on sait que le maître des céans, Jean-Fidèle Randrianantenaina dit Ralaimija, a complètement perdu la raison après ce tragique accident. Notons au passage qu’il a perdu sa mère, sa femme et ses sept enfants, ainsi que plusieurs autres membres de sa famille dans cet incendie. Seul son fils de 14 ans a pu s’en sortir en sautant depuis la fenêtre. Cependant, il s’en est sorti avec des fractures.

Outre les responsables des forces de l’ordre qui se sont rendus sur les lieux pour les constats d’usage et l’enquête, une délégation dirigée par le Secrétaire général de la préfecture et le directeur de cabinet de la région Haute Matsiatra s’est également déplacée dans la commune de Mangidy pour présenter leurs condoléances aux familles éplorées.

Mparany

Les commentaires sont fermées.