Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Trafic des ressources naturelles : 260 bébés tortues saisis à Ivato

Trafic des ressources naturelles : 260 bébés tortues saisis à Ivato

Belle prise des douaniers et des policiers en poste à l’aéroport international d’Ivato. Très tôt dans la matinée d’ hier, ils ont mis la main sur 260 bébés tortues sur le point d’être envoyés illégalement à Bangkok (Thaïlande)

Quelques semaines après la saisie de 119 tortues à l’aéroport international d’Ivato, les éléments de la Police aux frontières (Paf) et les douaniers ont intercepté 260 tortues.

Vers 3h30, un passager de la compagnie Kenya Airways, en partance pour Hong Kong et Bangkok, via Nairobi, a tenté de les faire passer mais c’était sans compter sur la vigilance des douaniers et des policiers.

D’après le commissaire de police Rufin Lebiria Tolojara, chef du Service central de la Paf, le pot aux roses a été découvert quand les agents de la douane et les policiers ont vu apparaître des images suspectes au scanner. «Le propriétaire des deux colis a été prié de se rendre au point de contrôle mais, ayant appris que son plan est tombé à l’eau, celui-ci a disparu», a-t-il expliqué.

Les deux valises ont alors été placées sur le banc de fouille manuelle. L’inspection a permis de découvrir les 260 bébés tortues, savamment scotchés une à une. « Afin de maintenir les reptiles immobiles et pour ne pas éveiller les soupçons des agents de contrôle, le trafiquant les a enveloppés de scotch. Ils les ont par la suite placés dans deux valises», a précisé Haja Rakotoarimalala, receveur des douanes à l’aéroport international d’ Ivato.

Le responsable d’ajouter que la police a en mains les coordonnées et l’identité du trafiquant. «Le suspect a réussi à quitter la salle d’embarquement mais il a été filmé par les caméras de surveillance. On sait maintenant que c’est un Asiatique ». Par ailleurs, il a fait savoir que c’est la cinquième tentative d’exportation illégale de tortues démantelée à l’aéroport international d’Ivato depuis le mois de janvier.

Nouveau dispositif

Le délégué général de l’ACM a, quant à lui, félicité la collaboration efficace entre les entités à l’aéroport mais des coordinations sont encore à améliorer pour éviter que les trafiquants se tirent en renonçant à leur voyage.

Sur ce point, le commissaire de police Rufin Lebiria Tolojara a indiqué que l’Aviation civile de Madagascar, la douane et la police entendent mettre sur pied un nouveau dispositif visant à empêcher les trafiquants de quitter la salle d’embarquement. «Cette mesure prévoit qu’après l’enregistrement de leurs bagages, les passagers ne pourront plus sortir de la salle d’embarquement», a-t-il signifié. En attendant, l’on sait que les tortues seront remises à l’ONG Turtle survival alliance (TSA) qui dispose d’un centre de 200 hectares à Tsihombe.

Mparany

Les commentaires sont fermées.