Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Épreuves du Bepc : des candidats dépourvus de convocation

Épreuves du Bepc  : des candidats dépourvus  de convocation

Gel de convocation aux examens officiels. Ce fait est devenu banal depuis quelques années, notamment au sein des établissements privés qui pénalisent ainsi leurs candidats qui ne se sont pas encore acquittés de leurs frais de scolarité avant les examens. Des cas similaires n’ont pas manqué de perturber le début des épreuves dans certains centres d’examens du BEPC hier.

Avec un mois d’écolage impayé, on risque de perdre toute une année scolaire. C’est le cas pour quelques candidats qui ont participé aux épreuves pour l’obtention du Brevet d’études du premier cycle (BEPC), qui se déroulent depuis hier sur tout le territoire. Selon les informations, faute de paiement de leurs écolages pour le compte du mois en cours, des élèves issus des collèges privés dans les Circonscriptions scolaires (Cisco) de Toamasina I ou encore d’Ambatondrazaka ont subi ce problème.

«Six candidats enregistrés au sein du centre à Ambandrika se sont présentés dans les salles d’examens sans leur lettre de convocation», a confirmé le chef Cisco d’Ambatondrazaka, joint au téléphone. Des sources locales ont informé, via les réseaux sociaux que, «les parents des concernés ont déjà effectué des négociations auprès de leur établissement scolaire, comme quoi ils comptaient payer leur dû (hier), mais en vain».  «Selon les instructions du ministère de tutelle qui condamne la prise d’une telle disposition rigoureuse, ces derniers ont été autorisés à passer les épreuves après vérification de leur nom dans la liste des candidats et leur carte d’identité scolaire», a enchaîné le chef Cisco local.

Aucuns incidents majeurs

Mis à part ces problèmes de convocation,  aucun incident majeur n’a été enregistré sur tout le territoire lors de la première journée des épreuves.  En vue d’éviter l’insuffisance de sujets, un cas fréquemment rencontré lors des examens  officiels, le centre au CEG Anosimiarinimerina dans la Cisco d’Avaradrano, a récupéré les sujets dès 6h du matin à la gendarmerie de Sabotsy Namahena. «Tous les 222 candidats qui ont effectué les épreuves dans ledit centre ont répondu présents lors de l’appel effectué le matin», a souligné le chef de centre, Ny Rija Rabelahatra, lors d’un entretien sur place. Notre source d’ajouter que, «le rajout de 15 minutes de plus pour le traitement du malagasy a été bénéfique pour les candidats, dans la mesure où ils ont eu le temps de vérifier ce qu’ils ont écrit avant de rendre leur copie».

Ayant donné le coup d’envoi des épreuves du BEPC au CEG de Tsiroanomandidy, le ministre de l’Education nationale, Paul Rabary, espère qu’elles se dérouleront dans le calme et la sérénité. Il a encouragé les quelque 323.963 candidats à travers l’île à bien se concentrer sur les épreuves. Ces derniers ne vont pas patienter plus longtemps pour attendre la sortie des résultats. «Celle-ci se fera à la fin de ce mois, soit 8 jours après les épreuves», ont rassuré les responsables.

Fahranarison

Les commentaires sont fermées.