Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Guide du week-end

    Jaojoby et Saramba au Jao’s Pub

    Après une longue tournée en Europe, Jaojoby, le roi incontesté du Salegy, est rentré au bercail. Effectivement, il n’est pas venu les mains vides. L’interprète de «Alima» va offrir une belle surprise à son public le temps d’un cabaret qui aura lieu, ce soir, au Jao’s Pub Ambohipo. Avec le groupe Saramba à ses côtés, l’ambiance promet d’être survoltée.

    Iary à la Rôtisseries Antanetibe Ivato

    Décidemment, Iary fête ses 10 ans de scène en grande pompe. A l’affiche presque toutes les fins de  semaine, la reine du rock malgache a de l’énergie à revendre. Selon les informations qui nous sont parvenues, elle se consacre en ce moment à la réalisation de son nouvel album. En attendant, Iary et ses musiciens donnent rendez-vous à leurs fans à la Rôtisserie Antanetibe Ivato, ce soir.

    Rija, Luk et Mahery au Sud Fenoarivo

    Pourquoi changer une formule qui fait tilt ? Rija Ramanantoanina portant sa casquette de jazzman invétéré, Luk et Mahery perfectionnant la «soul», ces trois artistes forment un trio de choc. Ils ont fait un tabac après quelques prestations dans la capitale et en France. Ce jour, ils s’invitent au Sud Fenoarivo pour présenter leurs nouvelles compositions et un réarrangement des anciens  titres.

    Samoela au Piment café

    La célébration des 20 ans de scène de Samoela aurait dû avoir  lieu au Coliseum d’Antsonjombe, le 24 avril dernier, mais a finalement été «reportée pour des raisons qui ne dépendent pas de l’artiste ni des organisateurs», selon Samoela. Quand bien même, le crooner enchaîne les petits cabarets et concerts dans la capitale comme dans les régions. Ce soir, «Bandy akama» va s’inviter au Piment café Behoririka.

    «Gasy fanao, Gasy endrika» au Louvre

    Le Louvre Antaninarenina accueille ce mois-ci une exposition intitulée «Gasy fanao, Gasy endrika». Un peu moins d’une quarantaine de toiles y peignent la beauté de la Grande île et notamment de sa population en général.  Ces œuvres d’art sont réalisées par des illustres peintres malgaches qui ne sont plus à présenter aux passionnés, à savoir, Eric Ramilison, Taraco Ranarison et Henintsoa Hobinjatovo.

    «Tsetsatsetsa tsy aritra» au CGM

    Batteur attitré du groupe Solomiral, Mendrika Rasolomahatratra va faire étalage de son savoir-faire non pas en matière de musique,  mais plutôt de son qualité de professeur.  En fait, une trentaine d’élèves sortant de son école de batterie vont présenter ce qu’ils auront appris, le temps d’un spectacle baptisé  «Tsetsatsetsa tsy aritra», qui se tiendra  ce samedi, au Cercle germano-malgache (CGM) Analakely.

    Dama et Erick Manana au palais des Sports

    Même si la salle a été toujours pleine à craquer à chacune de leurs concerts, de nombreuses personnes n’ont pas pu assister à leur prestation. A la demande de leur public, Dama et Erick Manana, parce que c’est d’eux qu’on parle, réitèrent leur formule «Feo roa, gitara roa», ce samedi, au palais des Sports et de la culture Mahamasina. Comme à l’accoutumée, Jenny Führ et Voara vont les accompagner sur scène.

    Rak Roots & Arione Joy au HP Ambodifilao

    Artistes de la musique urbaine les plus appréciés de la jeune génération, Rak Roots & Arione Joy, n’en finissent pas de faire parler d’eux. Les deux jeunes artistes prennent la route, enchaînent les concerts, côtoient leur public et s’enrichissent de rencontres innombrables. Ils seront sous les feux de la rampe, ce samedi, au HP Ambodifilao.

    Kazar, Rheg et Hell’s Rush au Dôme RTA

    Trois légendaires groupes du genre métal, trois générations, c’est intriguant de voir ce que ça va donner sur scène.  Kazar, Rheg et Hell’s Rush vont investir le Dôme Ankorondrano, ce dimanche. Sobrement intitulé «Monster of rock», le spectacle annonce déjà des retrouvailles électriques. Un rendez-vous plus que vivement conseillé pour les métalleux.

    Hazolahy au Jao’s Pub Ambohipo

    Fasciné par son habileté à manier le «Kabôsy», cet instrument à cordes typiquement malgache, le réalisateur japonais, Takeshi K. a tourné un film documentaire concernant Hazolahy et son instrument de prédilection.  Une occasion se présente pour apprécier ce grand précurseur de Mangaliba, ce samedi, au Jao’s Pub Ambohipo. Thominot et ses musiciens vont chanter à tue-tête les «Torine»,  «Sabarera» ou encore «Talia».

    Mami Bastah au Mandoto

    Du Tandonaka à volonté, c’est ce que Mami Bastah réserve à la population de Mandoto. Le chanteur de  «Aza omena tsiny aho», « Mila Vonjy ny Gasilahy » et « Fitia Somongamonga » s’apprête à donner un spectacle prévu se tenir, ce dimanche, à la Commune Vasiana Mandoto.

    Joachin Michaël

     

    Les commentaires sont fermées.