Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Anosimanjaka : l’Alahamady ignoré par le ministère

Anosimanjaka  : l’Alahamady ignoré par le ministère

La célébration de l’Alahamady ou le Nouvel an malgache a été effectuée au village d’Anosimanjaka, hier, pour marquer la  441ème année du calendrier malgache calqué sur l’année lunaire arabe par l’astrologue Habib sur ordre du roi Ralambo.

Unique entité à avoir préservé la tradition depuis plus de 4 siècles, l’association Zanadranavalona, entourée des représentants des différentes ethnies de Madagascar, a procédé aux rites de purification coutumière par le feu et l’eau en ce Nouvel an. Le président de l’association, Alain Eddie Ravelonarivo,  déplore le manque d’intérêt de l’Etat dans la culture nationale vu l’absence du ministère de tutelle, invité à l’occasion. Les demandes successives  sur l’instauration du Nouvel an malgache en jour férié n’ont pas eu de réponse jusqu’alors, a-t-il révélé.

Le traditionnel banquet du «nofon-kena mitam-pihavanana» et le partage des «solom-bodiakoho» aux personnes âgées de plus de 65 ans ont clôturé les manifestations d’hier  pour illustrer la pérennisation des us et coutumes malgaches par les Zanadranavalona descendants de Nenibe Ranavalotsimitoviaminandriana.

Manou

Les commentaires sont fermées.