Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Madagascar il y a 100 ans : le carnet d’un boto de pousse-pousse

Il y a quinze jours, j’ai eu la folle prétention d’indiquer à notre Administration malgache une nouvelle source de revenus : je demandais tout simplement l’application d’un arrêté du 10 février 1912, arrêté non rapporté et jamais appliqué. Il paraît que j’ai eu tort, puisque mon appel est demeuré sans écho. Eh bien ! je proteste. Avec tant d’autres, j’estime que le pays a besoin d’argent et moins que jamais les ronds de cuir chargés d’appliquer les arrêtés n’ont le droit de négliger la moindre somme pouvant rentrer légalement dans les caisses publiques, fût-ce même au détriment de société puissantes habituées à donner à leurs actionnaires des dividendes scandaleux.

Le peuple français s’est montré admirable depuis deux ans ; les emprunts ont été couverts au-delà des espérances des pouvoirs publics ; les impôts nouveaux ont été acceptés sans rancœur ; les œuvres de guerre ont prospéré et nos braves poilus ont sacrifié leur vie sans compter.

Tout cela est superbe, mais j’estime qu’avant tout, l’État devrait s’inquiéter de l’argent qui lui est dû et n’en pas laisser échapper une parcelle.

Sarah B.

Fêtes

Pendant le séjour de M. le Gouverneur Général à Tamatave, nous aurons un Grand Concert le 5 août, au profit du monument à élever à Tamatave au Général Galliéni et une journée de Courses, le 6 août.

Exportation minière

Il a été exporté par le port de Tamatave, durant le mois de juin : 2 318 tonnes graphie ; 60 tonnes corindons ; 5 kilos 870 grammes pierres précieuses.

La Dépêche malgache

La « Ville d’Alger »

Ce paquebot, toujours de la Cie Havraise, est arrivé hier sur notre rade, venant de la Réunion. Il doit embarquer lui aussi un millier de tirailleurs venant de Tananarive. Son départ est annoncé pour vendredi prochain.

Le Tamatave

Un monument à la gloire de Galliéni

Des notabilités et des colons de Madagascar viennent de se grouper pour faire ériger à la gloire de Galliéni, fondateur et bienfaiteur de la Grande Île, un monument qui rappellera aux temps futurs les immenses services qu’il rendit à la colonie, et aussi la gratitude des Français de Madagascar envers le grand colonial qui vient de mourir.

Le Courrier colonial

www.bibliothequemalgache.com

 

Les commentaires sont fermées.