Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Loi de finances rectificative : les dépenses sont revues à la baisse

Loi de finances rectificative  : les dépenses sont revues à la baisse

L’efficacité et l’équité du processus budgétaire sont un grand défi à relever pour le pouvoir dans le cadre de la gestion des dépenses publiques. Il est alors prévu dans la loi de finances rectificative la revue à la baisse des dépenses de fonctionnement pour plus de mobilisation des ressources dans les projets sociaux.

« Le projet de loi de Finances rectificative 2016 a été soumis au niveau de l’Assemblée nationale, jeudi dernier, suivant le calendrier prévu. L’approbation de cette loi par la Chambre basse  devrait être effective  avant le 29 juin », a confié une source auprès du ministère des Finances et du budget. Par ailleurs, une autre source après de l’Assemblée nationale a annoncé hier que les travaux de commission sur ce projet de loi sont déjà achevés.

Alors qu’une grande partie du budget est consacrée au personnel de l’Etat ces dernières années, le gouvernement prévoit une révision à la baisse des soldes dans ce projet de loi. «  Concernant les dépenses de fonctionnement, le solde diminuera de 4.3 milliards d’ariary, les dépenses liées à la consommation des biens et services  baisseront également de 62.7 milliards d’ariary tandis que les indemnités augmenteront de 4 milliards d’ariary. La priorisation des dépenses sera faite dans les secteurs sociaux, entre autres, la santé, l’éducation, la protection sociale, la nutrition… », a poursuivi notre interlocuteur auprès du ministère des Finances et du budget.

Assainissement

La réduction des dépenses allouées au personnel de l’Etat est fortement sollicitée par les partenaires techniques et financiers de Madagascar, pour plus d’efficience budgétaire. Force est de constater que les dépenses publiques sont essentiellement allouées aux affaires courantes de l’Etat, notamment les dépenses de personnel et les transferts de subventions aux sociétés d’Etat. En 2015, les subventions et les dépenses liées au personnel de l’Etat ont représenté respectivement 37% et 18% des dépenses publiques. Le gouvernement a déjà pris des mesures à travers l’assainissement au niveau du personnel pour l’optimisation de ces dépenses.  Ces mesures ont porté essentiellement sur l’assainissement des  fichiers de solde des fonctionnaires retraités qui a déjà permis à l’Etat d’épargner près de 22 milliards d’Ariary en 2015, selon les chiffres de la Direction de la gestion financière du personnel de l’Etat (DGFPE)

Riana R.

Les commentaires sont fermées.