Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Attaque d’un autocar : 29 passagers meurent à Ankazoabo Atsimo

Attaque d’un autocar : 29 passagers meurent à Ankazoabo Atsimo

Une embuscade tendue par des dahalo a provoqué hier un accident de la route à Berenty, district d’Ankazoabo Atsimo. Vingt-neuf personnes ont perdu la vie.

Encore des victimes innocentes de l’insécurité. Vingt-neuf passagers d’un camion aménagé en taxi-brousse, de la coopérative Bilomalaza, ont péri hier après une sortie de route entre Berenty et Beloha. L’annonce a été faite par la députée Francette Harifanja Razafindrakoto, et le général Beni Xavier, ministre de la Défense nationale, l’a confirmée hier lors de la rencontre entre les membres du gouvernement et le parlement.

L’attaque des coupeurs de route a eu lieu aux environs de 11 h. Les passagers du taxi-brousse comptaient se rendre à Beroroha mais le sort en a décidé autrement. Environ 70 dahalo armés ont attendu de pied ferme le passage du taxi-brousse pour l’attaquer. Depuis leur cachette, les bandits de grand chemin ont ouvert le feu. Une salve de plombs s’est abattue sur le camion, provoquant ainsi une crevaison. Pris de court, le conducteur a perdu le contrôle du poids lourd qui a fait une sortie de route avant de se renverser.

Pire encore, les bandits auraient encore arrosé de tirs le camion. Le bilan était particulièrement lourd avec 29 personnes tuées. Selon des sources concordantes, huit enfants, un gendarme ainsi que le médecin-chef de Tanandava et son épouse ont péri dans cet accident. Par contre, l’on sait qu’une vingtaine de personnes ont miraculeusement survécu à ce guet-apens. Les bandits auraient jeté leur dévolu sur une forte somme d’argent.

Deux attaques en une journée

Le général Beni Xavier a également fait savoir que quelques heures plus tôt, aux alentours de 8 h, ces dahalo ont déjà assailli un véhicule de l’armée. Trois militaires dont un lieutenant et un adjudant ont été blessés lors de cette attaque. Sans attendre, les membres de l’Organe mixte de conception du district d’Ankazoabo ont effectué une réunion d’urgence afin de décider des mesures à prendre. A l’issue de la rencontre, cinquante gendarmes et militaires ont été déployés sur les lieux. Une équipe de secours du ministère de la Santé a également été envoyée à Ankazoabo Atsimo pour prêter main-forte à l’équipe sur place.

Cette double attaque des dahalo prouve une fois de plus la fragilité de la sécurité dans cette partie de l’île. Hier, les députés n’ont pas mâché leurs mots pour dénoncer cette insécurité grandissante qui sévit presque partout. Par ailleurs, la grogne ne cesse aussi de monter parmi la population qui ne sait plus à quel saint se vouer.

Mparany

 

2 réponses à "Attaque d’un autocar : 29 passagers meurent à Ankazoabo Atsimo"

  1. Observateur  22/06/2016 à 11:08

    plus de justice, plus de moyens, plus d’ordre… 26 juin 2016….

  2. Dupont Alain  22/06/2016 à 16:58

    il faut lancer toute l’armée au trousse, des dahalos ,

Les commentaires sont fermées.