Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Plate Forme de la Société Civile pour l’Enfance #Photos

Plate Forme de la Société Civile pour l’Enfance #Photos

Plate Forme de la Société Civile pour l’Enfance Journée récréative au Jardin d’Andohalo

le 18 Juin 2016

Dans le cadre de la célébration du mois de l’enfance, la Plateforme de la société civile pour l’enfance qui réunit 31 associations a organisé le samedi 18 juin une journée récréative au jardin d’Andohalo pour les enfants des associations membres.

Le thème retenu pour cette année est “Arovy izahay, andrin’ny firenena rahampitso” . La plateforme porte la voix des enfants.

9 stands ont été érigés pour faire connaître les activités des associations en direction des enfants défavorisés et un podium a été dédié aux 600 enfants qui sont venus faire des danses, des sketchs, du théâtre, des numéros artistiques et des slams.

Dans les stands, il y a eu des activités d’arts plastiques : jeux, fresque, collage

La manifestation a été ouverte au public et à tous les enfants et jeunes.

” Laissons aux familles le droit de choisir le projet et le lieu de vie qui leur conviennent …

Acteurs de développement, donnons-nous la main pour trouver une meilleure synergie pour la prise en charge de la problématique …

… mais n’utilisons surtout pas la force envers les plus démunis !

Dans son rôle de défenseur des droits de l’enfant, la Plate-forme de la Société Civile pour l’Enfance, à travers ses membres, se mobilise pour l’accueil, l’éducation et l’insertion professionnelle des enfants en situation de rue. La réalisation de cet engagement se fait au niveau des centres d’accueil de jour et de nuit au niveau des quartiers à proximité du grand centre urbain : Antsahabe, Andravoahangy, Namontana, Andavamamba, Isotry, Ambohipo, Androhibe … mais également dans les périphéries de la ville d’Antananarivo tels qu’Itaosy, Alasora.

Malgré les difficultés rencontrées au quotidien par les Associations membres de la PFSCE, (liées aux ressources, la sécurité personnelle pendant la réalisation des maraudes de nuit pour l’identification et l’accompagnement aurpès des familles, et la complexité de la prise en charge éducative) des progrès ont été enregistrés et les cas de succès d’insertion sont nombreux.

Le travail d’accompagnement vers la réalisation du projet de vie de ces enfants en situation de rue reste un processus assez long et leur milieu d’évolution y joue un rôle central. Notons que l’implantation de ces familles très vulnérables dans le grand centre urbain n’est pas le fruit d’un simple hasard.

Dans l’histoire de la municipalité d’Antananarivo, des tentatives de déplacement d’enfants et des familles très vulnérables en dehors de la ville ont eu lieu. Des projets d’accueil dans les périphéries de la ville ont été discutés.

Face à tout cela le message de la PFSCE est simple :

Laissons aux familles le droit de choisir le projet et le lieu de vie qui leur conviennent,

Acteur de développement (institutionnels, associatifs) donnons-nous la main pour trouver la meilleure prise en charge de la problématique,

N’utilisons surtout pas la force envers les plus démunis.

Inspirons nous de ce proverbe légué par nos ancêtres : Ny hery mahaleo ny fanahy !

Voici les 29 membres de la PFSCE :

  • ACF
  • Aide et Action
  • AIC
  • ASEFEMA
  • ASMAE
  • ATD Quart Monde
  • Avotra FFF
  • Centre des jeunes des Filles de Marie Auxilliatrice
  • Centre Mahavanona
  • Centre Notre Dame de Clairvaux-Don Bosco
  • Ecole du Rugby, Ecole de la Vie
  • ENDA Océan Indien
  • Gazela
  • Grandir Dignement
  • Graines de Bitume
  • ECPAT France
  • HARDI Madagascar
  • KOZAMA
  • L’Aléa des possibles
  • Lakana
  • Les Enfants du Soleil
  • ManaoDE
  • Manda
  • M.E.R.C.I
  • SOS Villages d’Enfant
  • Tava
  • Terres des Enfants La Ruche
  • Yamuna d’aide à l’Enfance
  • YMCA Madagascar

Les commentaires sont fermées.