Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Toliara : l’insécurité sous toutes les latitudes

L’insécurité prend une amplitude considérable dans la ville de Toliara où les forces de l’ordre semblent dépassées par les différentes astuces utilisées par les malfaiteurs.

Dépouillé de tout ce qu’il avait sur lui, un père de famille en a fait les frais dans la nuit du mercredi dernier car mal lui en prit d’avoir loué un cyclopousse pour rentrer d’une veillée funèbre, objet de son séjour dans cette ville. Quatre malabars bien bâtis lui a barré la route au niveau du bâtiment du tribunal de Toliara, et lui a fait les poches en le menaçant avec des armes blanches et un pistolet. La victime se souvenait d’avoir aperçu le cyclopousse monté par deux de ses détrousseurs le suivre depuis son départ de Tanambao, aux environs du Camp Raveloson Mahasampo, mais ne s’en  formalisait outre mesure, a-t-il raconté après l’incident. Il était toutefois trop tard pour réagir quand il se rendit compte que les deux occupants du cyclopousse qui était derrière le sien ont rejoint deux autres acolytes qui ont débarqué d’un autre cyclopousse surgi d’une rue adjacente, pour l’intercepter. Pris en tenailles, le malheureux a dû se soumettre, n’espérant aucun secours puisque la zone choisie pour l’action était quasiment déserte et les trois coolies n’étaient pas intervenus, soit par complicité soit par crainte de représailles.

Tout déplacement nocturne dans la ville de Toliara représente un danger permanent  actuellement à cause des attaques imprévisibles des malfaiteurs. Ce phénomène résulte de la suspension de l’application du «Dina» dans la commune urbaine de Toliara, déplore la population, puisque les malfaiteurs, fuyant la charte appliquée dans les périphéries de la ville s’y regroupent.

Manou

 

Les commentaires sont fermées.