Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Circuit touristique : Morondava et Toliara à valoriser

Circuit touristique  : Morondava et Toliara  à valoriser

L’axe reliant Morondava à Toliara est l’un des circuits touristiques les plus prisés de l’île. On y trouve entre autres le parc national de Kirindy Mite qui vient d’être classé troisième réserve de biosphère du pays, ou encore la plage paradisiaque d’Ifaty…

Toutefois, le problème de transport, notamment aérien demeure un facteur de blocage au tourisme dans cette partie de l’île. Un opérateur promoteur du secteur dans la région, Ernest Randrianaivo a confié qu’il n’y a qu’un seul vol par semaine reliant les deux villes. Il a même avoué, non sans inquiétude que les responsables de la compagnie aérienne nationale malgache envisagent de suspendre ce vol prochainement. Questionné sur le sujet, un responsable au sein d’Air Madagascar a expliqué que la compagnie fait actuellement face à des contraintes techniques, notamment l’insuffisance de la flotte, ce qui ne lui permet pas d’assurer l’ensemble des vols intérieurs.

«Pourtant, relier ces deux localités par route relève d’un véritable parcours du combattant. Les quelque 500 km séparant les deux villes sont pour  une grande partie impraticables. A cela s’ajoute le problème d’insécurité sur les routes», a fait savoir Ernest Randrianaivo. «En partant de Morondava, les touristes doivent faire un grand détour par Antsirabe pour ensuite emprunter la RN 7 avant d’arriver à Toliara. Il existe bien la RN35 reliant directement Miandrivazo à Ambositra, mais cet axe reste impraticable», a-t-il expliqué.

Ces problèmes logistiques, notamment en matière de transport, deviennent ainsi des facteurs de blocage, d’une part pour les touristes en général, et d’autre part pour les opérateurs œuvrant dans le secteur tourisme. De ce fait, les opérateurs touristiques exerçant dans cette partie de l’île lancent un appel au gouvernement et aux acteurs promoteurs du tourisme à Madagascar à prendre en considération ces problèmes récurrents et à apporter des solutions pérennes.

Arh.

 

Les commentaires sont fermées.