Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Protocole de la SADC : huit nouvelles recommandations apportées

Protocole de la SADC : huit nouvelles recommandations apportées

Pour la mise en œuvre de la promotion du genre, Madagascar doit se conformer au protocole de la Sadc. Un protocole récemment révisé.

A l’issue de l’atelier relatif à la révision du protocole de la Sadc sur le genre qui s’est clôturé, hier, à l’hôtel Ibis Ankorondrano, des résolutions et des recommandations ont été adoptées par les participants qui sont des représentants des ministères des états membres de la Sadc, impliqués dans la promotion du genre. Elles tournent autour de huit axes principaux dont, entre autres, la gouvernance, les ressources productives et d’emploi, l’éducation ainsi que la lutte contre les Violences basées sur le genre (VBG).

En matière de gouvernance, les recommandations comptent sur la mise en place et l’application du système de quota pour les nominations aux postes de prise de décision du Gouvernement et la candidature féminine aux élections. A cela s’ajoute l’insertion du volet genre dans le programme d’éducation et de sensibilisation pour la promotion effective de la femme dans le processus électoral ainsi que l’adoption et la mise en œuvre d’une politique nationale pour la promotion du genre.

En termes de ressources productives et emplois, les recommandations soulignent l’importance de l’orientation des femmes à la professionnalisation de leurs activités liées au commerce et d’accroitre, en même temps, les projets de développement rural en mettant l’accent sur l’autonomisation des femmes, en particulier rurales.

Concernant la lutte contre les VGB, une recommandation a été faite pour la validation et l’adoption de l’avant-projet de loi y afférent, et à titre de mesures d’accompagnement, la validation et la mise en échelle nationale de cette lutte ainsi que son plan d’action quinquennal couvrant la période 2016-2020. Et pour finir, le renforcement des structures de prise en charge des victimes des VGB.

Mais, le domaine des médias et de la communication a aussi été pris en considération dans les recommandations. Il s’agit d’une collaboration avec les médias pour la sensibilisation et la vulgarisation des textes avant et après la ratification du protocole. Et dans la même foulée, concerter avec les journalistes la dimension du genre ainsi que les problèmes y afférents et cela conformément à l’article 31 dudit protocole.

Pour rappel, la validation de ce protocole révisé avec les recommandations est prévue pour ce mois de juillet, si sa ratification par le président de la République est attendue le mois d’aout suivant.

Sera R

Les commentaires sont fermées.