Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Climat des affaires : l’EDBM constate une légère embellie

Climat des affaires : l’EDBM constate une légère embellie

 Malgré le retour du pays à la normalité constitutionnelle, la réticence des investisseurs à venir à Madagascar se fait toujours ressentir. La relance reste timide, selon le constat des économistes. L’Economic development board of Madagasacar (EDBM) adopte depuis le début de l’année, une stratégie en vue d’améliorer le climat des affaires dans le pays.

Un léger mieux est constaté en ce qui concerne les investissements à Madagascar par rapport à l’an dernier, constate l’EDBM. « Une hausse de 19% est constatée en termes de création d’entreprises à Madagascar au cours du premier semestre 2016, par rapport à l’an dernier à la même période. Une société de télécommunication, l’un des leaders au niveau mondial compte s’implanter à Madagascar cette année. Celle-ci arrivera au mois de septembre et compte créer, pour un début 1500 emplois, et 3000 d’ici l’année 2017 », a fait savoir Eric Robson Andriamihaja, directeur général de l’EDBM, à l’occasion d’une rencontre avec la presse, hier dans ses locaux à Antaninarenina.

Selon les chiffres avancés, 297 sociétés ont été créées au cours des six premiers mois de cette année, dont 70% dans le secteur tertiaire. Par ailleurs, la part des entreprises malgaches a augmenté en termes de création d’entreprises au cours de l’année 2015. « 48,8% des entreprises nouvellement créées à Madagascar en 2015 sont des sociétés étrangères, si ce taux dépassait les 50% auparavant », a poursuivi le directeur général de l’EDBM.

La sécurité juridique à prioriser

En tant qu’agence de promotion des investissements à Madagascar, l’EDBM compte adopter des mesures pour l’amélioration du climat des affaires. La sécurité juridique et la simplification des procédures afférentes à la création d’entreprise, ainsi que l’accès au crédit seront priorisés dans cette stratégie. Parmi les textes de loi nécessitant des réformes législatives, Eric Robson Andriamihaja a cité entre autres la propriété industrielle, la loi sur le partenariat public-privé, la loi sur la pêche et l’aquaculture, et la loi sur la garantie et la protection des consommateurs. Par ailleurs l’EDBM compte apporter des améliorations dans la création d’entreprises à Madagascar, comme la création en ligne, le paiement électronique ou par mobile des frais d’enregistrement des sociétés, et l’adoption d’un numéro d’identification électronique unique.

L’EDBM se fixe également l’objectif ambitieux de permettre au pays d’intégrer le « top 80 » du classement Doing business d’ici quatre ans si Madagascar est classé 164è sur 189 pays dans le rapport Boing business 2016.

Riana R.

Les commentaires sont fermées.