Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Sommet de la francophonie : la Présidence en reconnaissance à Ivato

Sommet de la francophonie  : la Présidence en reconnaissance à Ivato

Une délégation conduite par Hugues Ratsiferana, président du Conseil national d’orientation (CNO), organe en charge de l’organisation du sommet de la Francophonie, ainsi que le coordonnateur des projets présidentiels, le colonel Joseph Ramiaramanana et le colonel Rakotovao a effectué une descente dans la commune d’Ivato, hier. Cette commune sera le berceau de cette rencontre internationale, en ce sens qu’elle sera le site d’implantation de la majorité des infrastructures d’accueil. Aussi, la mission accréditée par le président Hery Rajaonarimampianina a-t-elle constaté de visu l’avancement des travaux. Hugues Ratsiferana a déclaré que la Présidence apportera une large contribution aux projets d’innovation mis en œuvre dans les communes touchées par l’accueil du XVIè sommet de la Francophonie, dont Bongatsara, Ivato, Talatamaty et Ambohibao.

En ce qui concerne particulièrement la commune d’Ivato, le maire Penjy Randrianarisoa a présenté à la délégation le plan d’aménagement du marché local, un plan qui respecte les normes. D’ailleurs, la mission n’a pas manqué de visiter ce marché qui s’étend sur 1300 km2, avec plus de 1500 marchands, afin de s’enquérir des éventuelles innovations à entreprendre. Après quoi, la délégation a constaté de visu l’avancement des travaux de construction de la route by-pass reliant Tsarasaotra à Ivato. Selon les explications du président du CNO, les travaux d’élargissement de la route seront inévitables mais le pouvoir essaiera de limiter les destructions de maisons. Il faut savoir que durant ce sommet international, plus de 7500 hautes personnalités étrangères arriveront au pays, qui accueillera au total neuf rencontres internationales jusqu’en 2017, un insigne honneur que les dirigeants et la population ne doivent pas minimiser.

Haja R.

Les commentaires sont fermées.