Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Blanchiment d’argent : le rôle des journalistes exposé

De passage au pays depuis quelques jours, l’Américaine Nancy Langston, experte en matière de blanchiment d’argent, de confiscation des biens, et de lutte globale contre la corruption, a échangé ses points de vue sur le rôle des journalistes dans ces domaines, mercredi dernier à l’American Center à Tanjombato.

Selon les explications des responsables du centre de presse malgache qui est à l’origine de cette initiative, la table ronde a pour but d’exposer aux journalistes leur part de contribution dans la lutte contre la corruption. «Elle a expliqué le concept de cet acte dangereux en prenant l’exemple du Panama Papers», a-t-on indiqué. Elle a ajouté que «De possibles solutions de régulation et de détection de ce type de corruption ont été avancées de manière objective».

Lors de cette rencontre, Nancy Langston n’a pas manqué de préconiser la vigilance et l’attention pour les enquêtes menées sur ces affaires de blanchiment d’argent puissent aboutir, et que dans les cas de non-transaction bancaire, il faut adopter la vieille méthode de l’interview.

En tout cas, d’après l’ambassadeur Robert Yamate, «Le blanchiment d’argent se réfère généralement à des opérations financières par lesquelles les criminels, y compris les fonctionnaires corrompus du gouvernement, tentent de dissimuler le produit, les sources ou la nature de leurs activités illicite». Pour lui, «Le blanchiment d’argent est un crime distinct de l’acte illégal du fonctionnaire criminel ou corrompu engagé à acquérir des richesses. Il lui permet non seulement de tirer profit de la richesse mal acquise, mais d’affaiblir encore davantage les institutions financières du pays».

J.P.

Les commentaires sont fermées.