Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Evénements du week-end : d’Antsonjombe à Antsahamanitra, le public a répondu présent

Evénements du week-end : d’Antsonjombe à Antsahamanitra, le public a répondu présent

Dans le cadre du week-end de la Pentecôte, de nombreuses manifestations culturelles ont eu lieu dans les quatre coins de la capitale, entre autres, au Coliseum d’Antsonjombe, à l’amphithéâtre Antsahamanitra, au stade annexe Mahamasina, sans oublier le palais des Sports et de la culture à Mahamasina… Et au final, ils ont tous rameuté du monde.

Pour les festivités de la Pentecôte, il y en a eu pour tous les goûts en matière de spectacles, allant du rap au rock, sans oublier les concerts évangéliques et les genres plus populaires.

Pour commencer le long week-end, et même si vendredi dernier était un vendredi 13, plusieurs artistes se sont aventurés à se produire devant leurs fans, et surtout Silo qui, superstitieux ou pas, a même fait le choix de toujours être sur scène à chaque vendredi 13. Cette fois-ci, il a été à l’Urban café à Antsahabe où l’ambiance a été électrique, et où l’artiste a une fois de plus eu recours aux services de Christelle Ratri, la jeune bassiste qui commence à imposer son style dans le milieu.

De son côté, dans le cadre de l’évènement M’KoloSaina à Ankatso, le groupe Da Hopp a refait surface après plusieurs années de silence. Et même s’il lui aurait fallu encore attendre les quelques heures de retard du début du live, le public était là, impatient de le revoir sur scène et apprécier de nouveau des titres comme « Aza mijanona mandihy » ou encore « Masoandro doro »… Après cette prestation, force est de constater que Da Hopp reste encore l’une des valeurs sûres du rap malgache. Notons que la bande à Ben J a connu le succès depuis les années 90.

Dans un tout autre registre, pour la célébration de ses 30 ans de scènes, le groupe Kiaka a assuré un max lors de son concert, à Antsahamanitra, dimanche dernier. En effet, le spectacle a résumé parfaitement la carrière musicale du groupe qui a repris ses titres phares comme « Fitia nindramina », ou encore « Atolotro anao », et qui a étalé toute l’étendue de son expérience à travers une prestation technique et artistique qui a encore gagné en maturité. Pour fêter cet anniversaire aux côtés de la bande à Nini, le groupe Inox a aussi été de la partie.

Mais à part la musique urbaine et le rock, l’évangélique a aussi séduit le public, et surtout les jeunes. Le groupe Tana Gospel Choir (TGC) a donné un spectacle inédit, dimanche dernier, au palais des Sports et de la culture à Mahamasina. Tenues bien étudiées, des mises en scène recherchées, on a remarqué que le groupe s’est bien préparé depuis un certain temps et que rien n’a été laissé au hasard.

Et enfin, comme tous les ans, plusieurs grands shows de musique tropicale ont aussi eu lieu un peu partout. L’un d’entre eux s’est tenu, hier, au Coliseum d’Antsojombe en présence d’une foule monstre. Mention spéciale pour les prestations de Fara John’s

et de Stéphanie qui ont le plus séduit. Cela dit, le spectacle d’hier au stade annexe Mahamasina, a aussi satisfait les fans du genre, notamment, grâce à la participation de Dadi Love, Nina’s, Espérance, et aussi de Jess Flavi One qui a interprété son dernier tube « Tonton Jess ».

Holy Danielle

 

Les commentaires sont fermées.