Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Patrimoine : l’Ortana se mobilise pour une culture sans ordures

Patrimoine : l’Ortana se mobilise pour une culture sans ordures

L’Office régional du tourisme à Antananarivo (Ortana) lance deux projets, en l’occurrence « Classe patrimoine » et « Samia mitazona ny fakony ». L’objectif est de sensibiliser les jeunes à la valeur des patrimoines et de leur inculquer un sentiment d’attachement à la région d’Analamanga en respectant son environnement. La beauté de la ville d’Antananarivo est véhiculée. « Etant donné qu’Antananarivo est la ville où l’on vit, nous avons le devoir de la préserver et de l’embellir. Une éducation citoyen est donc primordiale », a indiqué Arimisa Razafinavalona de l’Ortana.

Des visites guidées pour les élèves

« De nombreux jeunes ne connaissent pas certains coins de la ville d’Antananarivo, ainsi que leur valeur historique, notamment, la Haute ville où se trouvent pourtant plusieurs sites classés patrimoines nationaux », a-t-il déclaré. C’est ainsi qu’est née l’idée de ce projet intitulé

« Classe patrimoine », particulièrement destiné aux jeunes et même aux enfants. Il s’agit de leur faire visiter certains sites afin de les conscientiser sur l’importance de la culture malgache et de son patrimoine. 8 000 élèves ou scouts ont déjà bénéficié de ce projet depuis le mois de février dernier. Chaque visite est ensuite suivie d’une séance d’informations sur la protection de l’environnement à travers la méthode « Sans trace » dont le principe est de ramener ses ordures chez soi, ou de les jeter dans les bacs spécialisés.

Une sensibilisation durant les spectacles

C’est aussi sur cette même méthode dénommée « Sans trace » que l’Ortana se lance dans le deuxième projet intitulé « Samia mitazona ny fakony ». Durant ce long week-end, plusieurs spectacles se dérouleront dans plusieurs sites de la capitale, entre autres, le Coliseum d’Antsonjombe, le Club nautique Ivato, à Antsahamanitra… Malheureusement, après chaque événement, les riverains de ces sites rencontrent des problèmes. « Les spectateurs jettent leurs ordures n’importe où, sans se soucier de la propriété des lieux ni de ce que pensent ceux qui habitent aux alentours », a ajouté Arimisa Razafinavalona. De ce fait, ce dernier sensibilise les spectateurs à emmener chez eux ou de jeter les ordures dans les bacs, d’où la dénomination du projet « Samia mitazona ny fakony ».

Mais les personnes à sensibiliser ne sont pas seulement celles qui assistent à un concert, l’Ortana s’intéresse aussi à celles qui choisiront l’option pique-nique dans les espaces verts de la ville (Ambohijatovo, Analakely, Andohalo…) et dans les périphéries. Des agents de l’Ortana sensibiliseront ainsi les Tananariviens, avant, pendant et après les fêtes.

Notons que ce genre d’action est mené à l’approche de chaque grande festivité, comme la Pentecôte ou prochainement la Fête nationale,  parfois lors des carnavals… « Le plus important est d’instaurer un système d’éducation citoyenne permanente pour les Malgaches », a poursuivi le responsable au sein de l’Ortana.

Holy Danielle

 

Les commentaires sont fermées.