Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Le pire des pires

Le pire des pires

Un classement mondial des pires métiers du monde a révélé les trois lauréats en matière. Il s’agit de la presse écrite, bûcheron et la presse TV. Les journalistes et les bûcherons ! Que peuvent-ils donc apporter à ce monde, leur rôle n’est pas si important au sein de la société et de la nation pour que leur métier soit considéré comme les pires au monde. Il est vrai que les bûcherons participent énormément à la vie quotidienne, non seulement pour le bois de chauffage mais également pour le bois de construction de la majorité des habitations de la planète, mais cela n’empêche que ce travail est méprisé.

Pour les journalistes, ils participent juste à une vaste opération de communication qui vise à connecter le monde entier. Informer la population de ce qui se passe dans le monde. Faire des révélations sur des grandes affaires douteuses qu’importe la pression. Evidemment, cela n’est apparemment pas très important, insuffisant même pour en rond. A quoi bon s’attendre à une meilleure impression de ce métier si des centaines des journalistes se font tuer chaque année sur le terrain. Quand le droit à l’information est bafoué et la liberté de presse menacée, il ne faudra pas s’étonner si la presse caracole en tête des pires métiers au monde.

Et la politique qui est considérée comme un métier dans un pays émergent, notamment en Afrique. Ces politiques qui s’engagent dans la vie politique et qui font l’objet de critique la plupart du temps. Certains les appellent les vendus, d’autres les désignent comme des opportunistes poussés par leur intérêt personnel. Que des appréciations négatives. On parle maintenant des politiciens véreux qui mangent à tous les râteliers. D’une manière générale, les politiques ne sont pas toujours bien vus par la population surtout que ces derniers ont l’habitude de faire des promesses en l’air. En politique, on parle plutôt de démagogie.

Cependant, qui sommes-nous pour dire que tel métier est pire par rapport à un autre? Alors qu’on dit souvent qu’il n’y a pas de sot métier et chacun fait de son mieux pour s’en sortir. On ne peut pas dire qu’un tel, bien payé ou bien respecté, est mieux qu’un autre. La seule différence qui fait que chaque métier a sa valeur est la conscience de chacun dans ses responsabilités. Agir dans quel but, pourquoi et pour qui? Bien que la presse soit classée pire métier du monde, la plupart des journalistes ne voudraient l’échanger pour rien au monde car pour eux, c’est le plus beau métier sur terre.

Tahina Navalona

 

Les commentaires sont fermées.