Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Michel Barré : la corruption est le principal fléau de Madagascar

Michel Barré  : la corruption est le principal fléau de Madagascar

La corruption qui ne cesse de prendre de l’ampleur dans presque tous les secteurs d’activité est l’un des principaux facteurs de blocage à Madagascar. Tous sont unanimes à le reconnaître, notamment les acteurs économiques. Le directeur général d’Orange Madagascar, Michel Barré parle de l’« un des principaux fléaux de Madagascar qui font obstacle au développement du pays ».

Dans ses commentaires sur internet, le 4 avril dernier, Michel Barré a dénoncé la prédominance de la corruption dans tous les domaines à Madagascar. « Elle touche tous les secteurs de l’administration (sécurité, justice, douanes, impôts) et de l’économie, y compris la télécommunications », a-t-il commenté. Michel Barré a par ailleurs mis un accent particulier sur le cas d’Orange Madagascar. Selon ses dires, « Orange Madagascar fait l’objet d’une interdiction de la part de l’autorité de régulation d’investir dans les réseaux de transmission à haut débit en fibre optique…».

Orange Madagascar refuse de payer

Sur sa lancée, Michel Barré a également avancé des explications sur le renouvellement de la licence d’Orange Madagascar. « Il est vrai qu’Orange Madagascar a toujours refusé de payer la commission de plusieurs millions d’euros que lui demandent les autorités pour bénéficier de conditions favorables dans le cadre du renouvellement de sa licence. Il est également vrai que l’un des plus hauts dirigeants du pays a vu son patrimoine immobilier augmenter de façon significative au cours des deux dernières années. En tout cas nettement plus que son prédécesseur qui n’avait bénéficié qu’un véhicule 4×4 haut de gamme de marque allemande à un prix imbattable ».

Appel aux autorités étatiques

Le premier responsable d’Orange Madagascar a conclu ses propos en faisant appel au nouveau gouvernement mis en place depuis peu à apporter quelque chose de concret en matière de lutte contre la corruption. En effet, la corruption reste un problème irrésolu dans le pays malgré les efforts que les autorités étatiques prétendent déployer. Selon les résultats des études de Transparency International-Initiative présentés cette année, aucun effort n’a été fourni pour soutenir la lutte contre la corruption à Madagascar au cours de ces trois dernières années, vu que le score attribué au pays dans le classement mondial de l’Indice de perception de la corruption (IPC) a stagné à 28/100 depuis l’année 2013. Lors de sa dernière mission d’évaluation au mois de mars dernier, le Fonds monétaire international (FMI) a également pointé du doigt la mauvaise gouvernance et la faible performance dans la lutte anticorruption à Madagascar, en dépit des potentiels économiques du pays.

Haja R.

2 réponses à "Michel Barré : la corruption est le principal fléau de Madagascar"

  1. SALVA  24/04/2016 à 06:53

    La corruption représente 30% du PIB!!!!j ail u ça dans un journal il y a moins d une semaine,donc c est une institution à part entière,comment voulez vous éradiquer ce mal? C est impossible et ça le restera surtout avec ce gouvernement et son président, il n y aucune chance ! AUCUNE.

  2. aicha  26/04/2016 à 14:52

    la corruption à Madagascar devient une maladie incurable. s’ils veulent éradiquer ce fléau, il faut commencer au sommet de la pyramide

Les commentaires sont fermées.