Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Gestion de l’eau : place à une cartographie agricole

Gestion de l’eau : place à une cartographie agricole

Dans un contexte de pression sur les ressources naturelles, la gestion de l’eau est au cœur du développement des systèmes de production durable. Plusieurs pistes sont actuellement explorées afin de mieux gérer l’eau à l’échelle du système de production. Mais pour bien cibler les zones prioritaires pouvant adopter ces techniques, les techniciens du ministère de l’Agriculture (Minagri) et de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) s’attèlent à l’établissement d’une cartographie des zones socio-rurales et du potentiel de la gestion agricole de l’eau. L’élaboration de ce projet a fait l’objet d’un atelier national, hier au siège de la FAO à Ankorahotra, et auquel a participé une équipe d’experts internationaux de la FAO, en mission à Madagascar du 11 au 16 avril.

Cette activité s’inscrit dans le cadre d’un projet financé par le Fonds international de développement agricole (Fida) intitulé, « Renforcement de l’efficacité et de la durabilité des investissements hydroagricoles pour lutter contre la pauvreté. Après cet atelier, une cartographie provisoire devrait prendre forme pour ensuite être vérifiée sur terrain par les techniciens, suivant les besoins des exploitants agricoles. La version finale devrait être disponible vers le mois de novembre de cette année », a expliqué Pierrot Serge Randrianaritiana, secrétaire général du Minagri. « Cette cartographie devrait effectivement servir d’outil d’aide à la décision (OAD) pour les politiques du pays, ainsi que les partenaires techniques et financiers (PTF) afin d’identifier les investissements à faire pour une production durable », a-t-il conclu.

Au cours de la première phase de ce projet de trois ans, en 2015, les techniciens de la FAO, du Minagri et du Fida ont identifié trois techniques récentes de gestion de l’eau pouvant être appliquées voire déjà adoptées à Madagascar, à savoir l’agroécologie, l’irrigation goutte-à-goutte et la rizipisciculture. Et d’après toujours les responsables, les régions Sud et Sud-ouest de l’île pourraient être priorisées dans la mesure où celles-ci ont difficilement accès à l’eau alors qu’elles possèdent un potentiel énorme en termes de produits agricoles.

Arh.

Les commentaires sont fermées.