Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Education : 600.000 enfants retournent à l’école

Education  : 600.000 enfants retournent à l’école

Le ministère de l’Education nationale (Men) a relaté à travers un film documentaire, les efforts déployés depuis trois ans en matière de redressement du système éducatif dans le pays.

Le secteur de l’éducation a payé un lourd tribut aux cinq longues années de crise sociopolitique, desquelles le pays a hérité en 2014 d’un système éducatif en lambeaux. Près d’un million d’enfants en âge d’être scolarisés n’étaient pas scolarisés. Depuis, les actions entreprises pour renverser cette tendance commencent peu à peu à porter leurs fruits. Un film documentaire intitulé « Miarin-doha ny fanabeazam-pirenana », disponible sur le site web du Men, retrace les efforts déployés depuis trois ans en la matière. Selon les informations reçues, plus de 600.000 enfants sont actuellement réinsérés dans le système scolaire.

Par ailleurs, une amélioration de 70% du taux de rétention dans le primaire est également notée, et ce grâce à la mise en place des cantines scolaires. Ainsi, 223.249 élèves des régions Anosy, Androy et Atsimo-Andrefana, où l’insécurité alimentaire est un fléau quasi-permanent favorisant l’abandon scolaire, ont accès à la cantine scolaire ; et 14.000 élèves d’écoles primaires publiques (EPP), issus de familles vulnérables dans la ville d’Antananarivo ne sont pas en reste.

Formation et recrutement d’enseignants

Les points d’ancrage de la politique de redressement du système éducatif sont, entre autres la formation des enseignants non-fonctionnaires (ENF). Une étape marquante dans ce domaine a été franchie en 2015 avec l’organisation de formations en faveur de 48.080 ENF et directeurs d’EPP. Les vagues de recrutements massifs d’enseignants, entamées en 2014 entrent dans le cadre de cette politique. Actuellement, 22.000 nouvelles recrues sont déjà opérationnelles. En 2016, 10.000 autres ENF vont encore grossir leurs rangs. Le traitement des dossiers bat son plein pour cette troisième vague, après la validation en public de la liste des futurs enseignants-fonctionnaires.

D’autres étapes importantes ont également été franchies dans ce processus de redressement du secteur de l’éducation, notamment l’intégration des technologies de l’information et de la communication (Tic) dans le système éducatif, la mise en place d’infrastructures scolaires, la définition d’un plan stratégique de l’éducation à travers la ratification en octobre 2014 d’une convention nationale, impliquant toutes les parties prenantes. La création d’une plateforme de concertation, matérialisée en 2015 avec la restructuration du Conseil national de l’éducation (CNE), et la redéfinition de sa mission, n’est pas en reste.

Fahranarison

Les commentaires sont fermées.