Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Recrutement de 3 000 enseignants Fram : la liste des nouvelles recrues bientôt

Recrutement de 3 000 enseignants Fram : la liste des nouvelles recrues bientôt

Le processus de recrutement de la troisième vague d’Enseignants non fonctionnaire (ENF) ou Fram, au sein du ministère de l’Education nationale est actuellement sur la bonne voie. La publication de la liste définitive des 3 000 nouvelles recrues aura lieu avant la fin du mois.

La liste des ENF à recruter pour cette troisième vague a été validée au cours de ces deux derniers mois dans toutes les Directions régionales de l’éducation nationale (Dren), sauf celle de Melaky qui est difficile d’accès en période de pluies. « La mise en œuvre de ce processus ne tardera pas à démarrer puisqu’une équipe du ministère prévoit de s’y rendre dès la semaine prochaine pour finaliser la validation de la liste des enseignants Fram à recruter », a fait savoir le directeur des ressources humaines du Men, Sandrot Rabeandalana lors d’un point de presse qui s’est tenu hier à Anosy.

Selon les informations recueillies, la liste définitive des 3.000 nouvelles recrues sera publiée auprès de chaque Cisco au plus tard à la fin de ce mois d’avril. Ces dernières seront opérationnelles dès la prochaine rentrée scolaire 2016-2017. A partir de ce moment-là, les enseignants exerçant dans 12 Cisco (Sainte-Marie, Kandreho, Mahajanga-I, Soalala, Mitsinjo, Nosy Be, Antsiranana-I, Fianarantsoa-I, Midongy-Atsimo, de Benenitra…) seront tous des fonctionnaires. Le cas des 102 Cisco restantes dépend de l’évolution de leur situation après les futurs recrutements, avec un quota de 87 enseignants par Cisco à recruter chaque année. Notons qu’avec l’embauche de 30.000 ENF, il reste encore 50.000 enseignants Fram en exercice.

Les contractuels

Comme lors des deux premières vagues de recrutement, le principal critère est l’ancienneté, viennent ensuite les diplômes académiques, les diplômes professionnels et l’âge des postulants, qui devrait être inférieur à 45 ans. Toutefois dans le souci de prendre en considération les nombreuses années de labeur que certains enseignants âgés de plus de 45 ans ont dépensées au service de l’éducation, leur cas a été étudié de près lors de cette nouvelle vague de recrutement.

« Bon nombre d’entre eux ont servi l’éducation depuis plus de 20 ans en tant qu’enseignant Fram, raison pour laquelle le ministère compte leur donner une chance d’être recrutés dans la Fonction publique », a souligné Sandrot Rabeandalana. Toutefois, comme ils ne peuvent plus remplir les 15 ans de service requis pour bénéficier des allocations de retraite, ils seront recrutés tout simplement en tant que contractuels.

Fahranarison

Les commentaires sont fermées.