Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Période de soudure : fin précoce sur les hautes terres

Période de soudure : fin précoce sur les hautes terres

Avec les dernières récoltes de riz de la première saison et celles de la deuxième saison « Vakiambiaty », en particulier les rizières qui ont eu la chance d’être irriguées à temps, la fin de la période soudure s’annonce cette année sur les hautes terres. Du fait de la coïncidence de ces deux productions, et compte tenu des effets du changement climatique, on peut conclure que cette période est en avance, si d’habitude elle est attendue au mois de juin.

« On ne distingue plus de saison de culture avec le changement climatique. On profite de l’arrivée de l’eau et de la pluie pour activer au plus vite la production », a témoigné un riziculteur d’Ambohijafy-Fenoarivo qui précise en outre que ses pairs et lui se sont procurés des plants de cycle court auprès des techniciens en riziculture d’une association paysanne, pour profiter au maximum de la situation. « Cela revient est un peu plus cher, mais cela en vaut la chandelle », a-t-il conclu.

Selon ses témoignages, il a réussi à faire deux productions différentes depuis le mois d’octobre dernier jusqu’à maintenant. « Et les récoltes ont toutes été bonnes avec la suffisance de l’irrigation et celle de l’eau apportée par la pluie. Le tout appuyé par la température qui avait été en général en hausse », a-t-il aussi noté. Une production de plus de 30% qu’auparavant, selon ses dires.

Avec cette bonne production de riz, les autres cultures, comme le maïs, le taro, les haricots verts, les brèdes, ainsi que les produits fruitiers à l’instar des ananas, des avocats, des goyaves et des kakis ont aussi coïncidé avec cette dernière récolte du riz. Ces produits ont aussi effectivement connu un peu de retard, toujours à cause du changement climatique. « Malheureusement, malgré cette situation, à cause du coût actuel de la vie, j’ai bien peur que la prochaine période de soudure ne soit, non seulement en avance, mais pourrait être un peu plus longue », a prédit un paysan d’Alakamisy-Fenoarivo.

Sera R.

Les commentaires sont fermées.