Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Déclaration de sinistre : appel à l’aide internationale

Déclaration de sinistre : appel à l’aide internationale

Le conseil de gouvernement de mardi dernier a adopté un décret constatant la déclaration de sinistre pour cause de dégradation de la sécurité alimentaire et nutritionnelle dans le Grand Sud de Madagascar. Et ce, suite à l’insuffisance de pluviométrie enregistrée dans cette partie australe de l’île depuis le début de l’année 2015. En effet, la sécheresse persistante a eu des conséquences désastreuses sur le quotidien de la population et entraîné une dégradation importante de l’état nutritionnel des ménages dans les régions de cette partie du pays.

Pour faire face à ce fléau, le gouvernement en collaboration avec les partenaires techniques et financiers (PTF) a apporté des réponses, aussi bien à court qu’à moyen et long termes. Néanmoins, les dernières évaluations ont montré l’aggravation de la situation d’insécurité alimentaire, de malnutrition et d’insuffisance des ressources disponibles notamment dans les sept districts les plus touchés par le fléau. En vue de débloquer des fonds pour subvenir au plan de réponses et de relèvement précoces dont la mise en œuvre nécessite des sommes conséquentes d’un montant de 69,7 millions de dollars, il a été convenu entre les parties prenantes qu’un appel à l’aide internationale sera lancé.

Face à l’influence du phénomène El Nino, la sécheresse a provoqué une insécurité alimentaire affectant au total 1.138.006 personnes, selon les résultats de l’évaluation publiés par le Programme alimentaire mondial (Pam) en février de cette année. Ce qui représente 80% de la population rurale des sept districts du Grand Sud, à savoir Amboasary-Sud, Ambovombe-Androy, Tsihombe, Beloha, Bekily, Ampanihy, et Betioky. Parmi ces personnes, 475.523 (34%) sont en insécurité alimentaire modérée (IAM), tandis que 663 484 (47%) sont en insécurité alimentaire sévère (IAS).

Noro Niaina

Les commentaires sont fermées.