Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Rajaonarimampinina-Ravelonarivo : tandem imperturbable

Dans les journaux, sur les ondes, à la télévision jusque sur les réseaux sociaux, tout terrain est bon pour semer le trouble entre le chef de l’Etat, Hery Rajoanarimampianina et le chef du gouvernement, le Gal Jean Ravelonarivo. Pour l’heure, aucun des faits allégués ne s’est avéré fondé.

Depuis l’épisode du soi-disant remaniement, les rumeurs n’ont plus cessé. Si d’un côté le chef de l’Etat entretient le suspense, de l’autre le Premier ministre affirme être disposé à quitter son poste au moment voulu. Mais pour l’heure, les relations restent au beau fixe malgré les efforts de certains à prétendre le contraire. Mais qui souhaitent réellement ternir l’image du Premier ministre devant le président de la République ? Des bruits courent selon lesquels l’idée viendrait de certains des conseillers présidentiels, cependant ils restent au stade de rumeurs jusqu’à présent.

Pas plus tard que le weekend dernier, Hery Rajaonarimampianina et Jean Ravelonarivo étaient en mission de réconciliation à Farafangana. Une réconciliation qui aurait pu tourner au vinaigre pour une histoire protocolaire, précisément pour une chaise. Un faux-débat que certains ont jugé opportun de soulever pour apporter plus de preuvres à des faits inexistants.

Impassible

Cela fut également le cas lors du dialogue politique entre l’Union européenne et Madagascar à Taolagnaro, au cours duquel l’éventuelle absence du Premier ministre avait créé la polémique. Beaucoup de bruits pour rien puisque ce dernier était bel et bien sur place. Les faits ont même frisé l’affabulation lorsque le ministre de l’Intérieur et de la décentralisation, Olivier Solonandrasana Mahafaly était évacué à l’étranger pour des raisons de santé. Victime d’une intoxication alimentaire, il semblerait qu’une réception à Mahazoarivo en aurait été la cause. Mais l’histoire est restée sans suite pour la simple et bonne raison que les faits n’étaient pas fondés. Une chose est sûre, quelqu’un veut réellement nuire au chef du gouvernement ou tout simplement créer la tension entres les deux têtes de l’Exécutif.

Questionné sur le sujet, le général Jean Ravelonarivo n’a d’ailleurs plus voulu s’éterniser là-dessus. «Je vous ai déjà tout dit, libre à vous de faire vos analyses», a-t-il répondu aux journalistes, hier à la Cour suprême à Anosy en marge d’une cérémonie de prestation de serment. Un évènement qui a vu la présence du Premier ministre et du chef de l’Etat. La réponse de Jean Ravelonarivo fait ainsi référence aux interrogations sur un éventuel remaniement ou encore une éventuelle friction au sommet de l’Etat. Pour l’heure, toute tentative de destabilisation n’a jamais abouti et la collaboration entre le président de la République et le Premier ministre reste d’actualité. Mais nul ne doute que, quelque part, certains tirent les ficelles et veulent voir les deux personnalités s’entredéchirer.

Tahina Navalona

Les commentaires sont fermées.