Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Maladies respiratoires : les pneumologues en concertation

Maladies respiratoires  : les pneumologues en concertation

Les spécialistes en pneumologie regroupés au sein de l’Association des pneumologues malgaches de France et des pays étrangers (Pneumalga) se lancent un grand défi. Ils envisagent d’améliorer les conditions de guérison des personnes atteintes de maladies respiratoires.

«Nous visons à faire bénéficier la population malgache des avancées technologiques de la pneumologie moderne au même titre que les autres peuples », note un membre de l’association. Le deuxième congrès de pneumologie de Madagascar, organisé par la Pneumalga du 10 au 12 avril prochain sera l’occasion pour ses membres de se pencher sur les actions à entreprendre pour atteindre cet objectif primordial pour l’association. D’autant plus que certains d’entre eux ont évoqué au cours de la dernière réunion de la Société de pneumologie de langue française (SPLF) que «les malades traités au sein des services de pneumologie des centres hospitaliers réunionnais en provenance de Madagascar sont encore nombreux».

La Pneumalga réalise des travaux cliniques au niveau du Centre hospitalier régional de référence (CHRR) de Toamasina, et des Centres hospitaliers universitaires (CHU) de Fenoarivo et de Mahajanga. Elle leur fournit également des équipements.

21,3% des cas de morbidité

Les infections respiratoires aiguës sont devenues la première cause de consultation auprès des centres de santé de base (CSB). Or, neuf pneumologues seulement sont disponibles pour toute la population. Le ministre de la Santé, lors de l’ouverture officielle de la première rencontre des pneumologues malgaches, lundi dernier au Carlton Anosy, a mis en exergue la nécessité d’une sensibilisation de masse car c’est l’une des disciplines qui touchent en même temps la médecine préventive et la santé publique. Les chiffres montrent que les maladies respiratoires en 2000 représentaient 21,3% des cas de morbidité à Madagascar.

Julia Rakotomaharo, présidente de l’association Pneumalga (qui a réuni cette délégation d’experts pneumologues de France) explique que l’objectif de ces trois jours de rencontre est de promouvoir la pneumologie à Madagascar. Des échanges d’expériences et une formation médicale continue sont à l’ordre du jour de l’événement. Une soixantaine d’internes participent également à cette première rencontre avec d’éminents spécialistes étrangers. La rencontre est capitale pour connaître la situation de la pneumologie dans le pays. Elle englobe la pneumologie infectieuse, la broncho-pneumopathie chronique obstructive, le syndrome d’apnée de sommeil, l’asthme et la pneumopathie communautaire.

Noro Niaina

Les commentaires sont fermées.