Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Analamanga : des maires reçoivent des appuis

Analamanga  : des maires reçoivent des appuis

Les moyens font défaut mais on fait avec ce qu’on a. C’est le crédo de la région Analamanga, face aux multiples travaux à effectuer au sein des communes environnantes.

Le chef de région d’Analamanga, Ndranto Rakotonanahary a tenu à répondre aux demandes qui croulent auprès du bureau de la région, hier. «Nous avons reçu une centaine de sollicitations depuis le début de l’année mais nous ne pouvons répondre dans l’immédiat qu’à seulement quarante-six d’entre elles et dont une partie est offerte aujourd’hui, cela en fonction des moyens en notre possession. Pour les autres, il faudrait attendre les semaines à venir», a déclaré hier l’homme fort d’Analamanga, à l’issue de la remise de dons à une vingtaine de maires, à son bureau à Ambohidahy.

A l’instar de toutes les régions du pays, Analamanga soufre d’insuffisance de moyens à sa disposition. Raison pour laquelle, bien souvent des responsables n’hésitent pas à faire appel aux ministères concernés. Pour autant, il semble que la région Analamanga tente de pallier ce déficit. «Nous usons de tous les moyens à notre disposition pour augmenter les ressources financières au niveau de la région en collaboration avec les maires (…)», explique à ce sujet notre interlocuteur, tout en soutenant qu’il ne fait aucune discrimination dans ses actions.

«Tous travaillent ensemble pour le développement, quelle que soit la couleur de son parti», a-t-il poursuivi. Selon ses explications, la coopération avec les maires se fait à travers des dialogues. «Nous nous penchons sur ce qui est prioritaire et nous déterminons les besoins en fonction de cela. Parfois, certaines demandes sont tout de suite traitées par la région Analamanga, tandis que d’autres seront examinées plus tard», a-t-il indiqué. Et pour cause, il est nécessaire de se donner la main, notamment avec les ministères de tutelle.

A travers cette initiative, le locataire du bureau d’Ambohidahy entend miser sur le retour de la confiance des habitants des communes envers l’Etat et les dirigeants. Rappelons que des tôles, des sacs de ciment et des fers ont été fournis à une vingtaine de communes, par le biais de leur maire respectif.

Jao Patricius

Les commentaires sont fermées.