Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

La Justice en mode rattrapage

La Justice en mode rattrapage

Après les graves incidents survenus à Maroantsetra dernièrement, puis l’affaire Anjozorobe qui n’en finit pas de faire des vagues, le ministère de la Justice a décidé de tout prendre en main pour éviter d’autres débordements.

Depuis quelques temps, la justice populaire semble avoir pris de l’ampleur. Pour la prévenir, le ministère de la Justice entend prendre certaines mesures bien que le mal soit déjà fait. Seront ainsi discutés les cas de Maroantsetra et d’Anjozorobe. Après les actes de vandalisme contre le palais de Justice à Maroantsetra, un comité des sages sera mis en place, d’après la ministre de la Justice, Noëline Ramanantenasoa, en marge de la messe organisée par son département, hier à la Cour suprême à Anosy. «Ce comité des sages jouera le rôle d’intermédiaire auprès de la population voulant émettre des plaintes», a-t-elle indiqué. Le comité transmettra par la suite les plaintes auprès des instances concernées. «Cela a été décidé pour éviter que d’autres incidents ne surviennent», d’après toujours la ministre de la Justice.

Par ailleurs, l’affaire Anjozorobe préoccupe également le ministère qui est en train de diligenter des enquêtes. La ministre de la Justice ne voulant pas s’attarder sur le sujet, a fait savoir que le ministère est actuellement en phase de reconstitution des faits. De ce fait, aucune conclusion ne sera émise avant les résultats des enquêtes.

Le ministère se penche également sur la meilleure façon de redorer l’image de la Justice. Noëline Ramanantenasoa a fait savoir qu’il est primordial que la population fasse à nouveau confiance à la justice. Un concours sur l’attribution du meilleur verdict sera organisé par le ministère de la Justice pour sensibiliser tout son personnel. Le verdict en question devra être conforme à la loi et pourra être pris comme exemple ultérieurement.

Le tribunal de Fianarantsoa a d’ailleurs jugé cette initiative très opportune, d’après la ministre de la Justice. Ce concours sera présenté officiellement ce jour. Il permettra aux magistrats de faire de plus amples recherches pour enrichir leurs expériences. «Bien évidemment, ce concours devra être organisé selon les normes, c’est-à-dire en toute transparence», a indiqué la ministre.

L’initiative de la Justice entre particulièrement dans le cadre de la lutte contre la corruption où la Justice malgache est lanterne rouge en termes d’indice de perception de la corruption.

Tahina Navalona

Les commentaires sont fermées.