Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Coopération : Ryuhei Hosoya décoré

Coopération  : Ryuhei Hosoya décoré

Avant de quitter la Grande île, l’ambassadeur du Japon a reçu hier la reconnaissance  de ses trois années de mission en terre malgache.

«A l’aune de toutes vos nombreuses et louables actions, nous ne pouvons que nous réjouir de la consécration d’aujourd’hui et de la décision des autorités malgaches de vous décerner le titre honorifique de Commandeur de l’Ordre National malagasy ». Telle est la déclaration de la ministre des Affaires étrangères Béatrice Atallah, hier après avoir remis cette distinction honorifique en guise de reconnaissance à l’ambassadeur du Japon à Madagascar, Ryuhei Hosoya. Ce dernier arrive en effet au terme de sa mission dans la Grande île après trois années de service. Le diplomate japonais, arrivé en mars 2013 à Madagascar figure parmi les acteurs-clés du processus de sortie de crise. Il a d’ailleurs à cette occasion côtoyé à maintes reprises l’ancienne présidente de l’organe en charge des élections (Cenit) et qui se trouve actuellement à la tête de la diplomatie malgache. C’est d’ailleurs pour cette raison que la ministre des Affaires étrangères a profité de la journée d’hier pour remercier le diplomate japonais «pour le travail que nous avons accompli ensemble pendant ces trois années», dixit la ministre.

La relance de la coopération entre Madagascar et le Japon, comme c’est le cas avec d’autres partenaires techniques et financiers du pays, a connu une nette amélioration depuis le retour du pays à l’ordre constitutionnel. On peut citer à titre d’exemple, entre autres la reprise de l’aide publique au développement, le volontariat, les coopérations techniques, les bourses d’études et la coopération triangulaire. D’après la ministre des Affaires étrangères, cette coopération n’a d’ailleurs pas seulement pu reprendre, elle s’est concrétisée à travers la signature de deux dons hors-projet et d’un don pour la construction d’écoles primaires publiques. Par ailleurs, Madagascar a pu bénéficier pour la première fois du programme «Initiative ABE» en 2015 à travers la participation de sept Malgaches issus du secteur privé et du secteur public pour poursuivre leurs études au Japon. « C’est difficile de se séparer d’un collègue qui est très efficace (…). Cependant, les arrivées et les départs rythment la carrière d’un diplomate », a conclu la ministre dans son discours.

Jao Patricius

Les commentaires sont fermées.