Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

In Koli Jean Bofane : son livre sera traduit en malgache

In Koli Jean Bofane : son livre sera traduit en malgache

Le célèbre auteur congolais In Koli Jean Bofane est actuellement au pays, pour un séjour littéraire jusqu’au 13 mars prochain. Lors de la conférence de presse tenue hier au Cite Ambatonakanga, il a annoncé que son roman intitulé «Congo Inc. Le testament de Bismarck» sera traduit en malgache.

In Koli Jean Bofane est un écrivain congolais de renommée internationale. Il a été le lauréat du concours «Prix des 5 continents» de l’édition 2015, grâce à son livre intitulé «Congo Inc. Le testament de Bismarck». Actuellement au pays pour une semaine, il a été invité par l’association des éditeurs de Madagascar (AEDIM), l’Institut français de Madagascar (IFM), ainsi que la délégation générale du XVIème Sommet de la Francophonie. Dans le cadre de la promotion de la langue française, sa mission est de partager ses expériences à travers des ateliers, des rencontres, et un forum littéraire avec le public malgache, plus précisément les élèves et étudiants, ainsi que les professionnels du livre.

En plusieurs langues

«Lorsque j’étais un enfant, la langue française représentait toujours un ordre pour moi. En grandissant, je l’ai appris, et c’est ainsi que je me suis libéré de ce passé, de ce souvenir», a expliqué l’écrivain. Et pourtant ses ouvrages ont été traduits aux Etats-Unis, en Allemagne, au Brésil, en Corée, en Slovénie… Financé par la délégation générale du XVI ème Sommet de la Francophonie, le roman sera prochainement traduit en malgache. Ainsi, l’un des principes de la Francophonie est de donner de l’importance à la langue maternelle dans les zones francophones. «Ainsi, nous avons décidé de financer ce projet pour que tout le monde comprenne le livre», a affirmé la délégation générale du XVI ème Sommet de la Francophonie.

La mondialisation, comme thème choisi

«Je suis à la fois un artiste et un scientifique. Ces deux caractères fonctionnent selon l’intuition. Ainsi, avant l’écriture de ce roman, la mondialisation m’a inspiré, et vient ensuite la fiction. Congo n’est pas qu’un simple pays, il sert d’exploitation de ressource mondiale pour certaines matières premières comme le caoutchouc, important pour l’évolution mondial», a-t-il expliqué. Ce roman parle en effet d’un sujet inédit touchant rencontré à peu près par toutes les catégories du continent africain  : la pauvreté, la dépendance, la migration…

Holy Danielle

Le programme de l’écrivain durant son séjour :

8 mars : atelier-rencontre avec les étudiants de la faculté des Lettres au Craam Ankatso

9 mars : rencontre avec des élèves de Terminale au lycée public d’Analamahitsy

10 mars : visite du réseau des CLALC/CEMDLAC à Manjakandriana

11 mars : atelier d’écriture avec les étudiants de la faculté des Lettres à l’IFM

12 mars : Forum littéraire public à l’IFM

Les commentaires sont fermées.