Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Carrière Anjozorobe : la gendarmerie dément les rumeurs

Carrière Anjozorobe : la gendarmerie dément les rumeurs

Alors que chacun apporte sa version des faits sur les incidents survenus à la carrière d’Anjozorobe, la gendarmerie a mené sa propre enquête, et les résultats ne se sont pas fait attendre. «Il n’y a eu aucun décès à Anjozorobe et nous n’avons d’ailleurs recensé aucun blessé», a fait savoir le général Florens Rakotomahanina, hier à Ankadilalana. Cela contrairement à ce qui a été véhiculé dernièrement, d’après lui.

Le colonel Zafisambatra Ravoavy, en charge de l’enquête, a indiqué pour sa part qu’aucune plainte n’a été déposée par les présumées victimes, que ce soit pour leurs blessures ou la disparition de leur proche. L’hôpital le plus proche n’a d’ailleurs signalé aucun blessé et encore moins de mort.

Dépêchée sur place, la gendarmerie affirme avoir ratissé les lieux jusqu’à 15 km à la ronde mais personne ne semble avoir remarqué quelque chose d’anormal. Ni les gendarmes de la circonscription, ni les habitants, et encore moins les personnes expulsées de la carrière n’ont pu confirmer les faits véhiculés. « Sept gendarmes étaient sur les lieux pour accompagner le huissier mais ces derniers n’ont pas ouvert le feu bien que des coups de feu aient été entendus. D’après le colonel Zafisambatra Ravoavy, personne n’a pu déterminer l’origine des coups de feu ».

Enfin, concernant l’éventuelle présence du fils d’une haute personnalité étatique, le général Florens Rakotomahanina a indiqué que lors des enquêtes de la gendarmerie, personne n’a pu fournir les preuves nécessaires. Quoi qu’il en soit, l’enquête sur la provenance des tirs suit son cours.

T.N.

Les commentaires sont fermées.