Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Affaire bois de rose à Singapour  : la partie malgache mise sur le partenariat

Après le Chef du gouvernement, c’est au tour du ministre de l’Environnement, de l’écologie, de la mer et des forêts, Beboarimisa Ralava d’apporter plus de précisions, hier à propos du procès sur une affaire de bois de rose qui va se tenir à Singapour. A en croire les explications de ce membre du gouvernement, lors d’une rencontre avec la presse, l’Etat malgache fera tout son possible pour trouver  le ou les instigateurs de ce trafic, et ce avec l’appui des partenaires internationaux.

«Il y a eu des rencontres avec les partenaires techniques et financiers  à ce propos et nous avons été assurés de l’appui de l’ambassade américaine (…)», a déclaré le ministre de l’Environnement. Avant d’ajouter que d’autres stocks de bois de rose en provenance de la Grande île sont encore répertoriés dans d’autres pays.

Défrayant la chronique ces derniers temps, une affaire d’importation de près de 30 000 rondins de bois de rose, en provenance de Madagascar, devrait bientôt être jugée devant un tribunal de Singapour. En tout cas, à son retour d’un déplacement en Europe, le Premier ministre avait déjà soutenu que cette affaire a pu être remise sur le tapis grâce à l’intervention du gouvernement malgache.

J.P.

Les commentaires sont fermées.