Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Nouvel an malgache  : la date de célébration fait débat 

Nouvel an malgache  : la date de célébration fait débat 

Madagascar est sans doute le seul pays où la date de la célébration du nouvel an ne fait pas l’unanimité. L’association Taranak’ Ambohidrabiby et d’autres entités célèbrent cet évènement les 9 et 10 mars prochain. De son côté, l’association Zanadranavalona conteste fortement ces dates en avance par rapport à celles des 4 et 5 juillet prochain.

Hier, l’association Zanadranavalona a ainsi tenu une conférence de presse à Ampefiloha pour déclarer publiquement qu’elle n’est pas d’accord avec les dates des 9 et 10 mars. «Selon la tradition malgache qui suit le calendrier musulman, le nouvel an devrait intervenir au mois de juillet prochain, comme il a été célébré depuis 400 ans», a indiqué Alain Eddy Ravalonarivo, le président de l’association Zanadranavalona. La conférence s’est tenue en présence d’un astrologue et d’un chercheur qui ont certifié ces affirmations.

De l’autre côté, «le nouvel an malgache intervient suivant plusieurs facteurs qui ne se basent pas simplement sur l’astrologie ou le cycle lunaire, mais aussi sur la période de culture du riz», a déclaré Patrick Zakariasy, un Tangalamena de la région Betsimisaraka qui célèbrera le nouvel an la semaine prochaine.

Les négociations pour l’officialisation d’une date unique annuelle semblent donc loin d’aboutir. En effet, le ministère de la Culture et de l’Artisanat (MCA) a déjà organisé une première confrontation entre ces diverses associations pour déterminer une date unique qui deviendrait un jour férié, mais aucun consensus n’a encore été trouvé. Une deuxième réunion aurait déjà dû se tenir, mais plusieurs associations étaient absentes, et la confrontation a été remise… aux calendes grecques.

Holy Danielle 

Les commentaires sont fermées.