Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Pêche en Afrique : 2 à 5 milliards de dollars de perte par an

Pêche en Afrique : 2 à 5 milliards de dollars de perte par an

Le secteur  pêche en Afrique représente un grand potentiel pour l’économie et les conditions sociales d’une grande partie de la population. Seulement les activités de pêche sur le continent font face à de nombreuses contraintes, telles que la surexploitation, le braconnage et la pollution de la mer entraînant une nette régression des activités sur le continent au cours de ces dernières années.

Toutes les parties prenantes à l’Atelier de communication de pêche sur l’exploitation du pouvoir des medias pour sensibiliser sur les questions du secteur pêche en Afrique qui se déroule en ce moment à Accra (Ghana) sont unanimes sur la promotion d’une pêche durable dans toutes les régions d’Afrique pour redresser ce secteur en déclin. A noter que cette rencontre est organisée conjointement par la Banque mondiale, l’Agence américaine pour le développement international (Usaid) et l’Union africaine (UA). Ainsi l’Afrique aura jusqu’au 4 mars pour trouver en quelque sorte des solutions aux problèmes rencontrés.

Il s’agit toutefois d’un travail de longue haleine qui requiert l’adoption d’une politique de gestion de la pêche au niveau régional, et la mise en place d’une coalition entre les pays africains, ont indiqué les experts présents à cette rencontre.

Mauvaise gestion

Selon les estimations des experts de l’UA, la pêche contribue actuellement à 1, 25% du PIB en Afrique, alors que 10% de la population du continent vivent des activités de pêche. En effet, ce faible part dans le PIB du continent met en évidence l’ampleur de la corruption dans ce secteur. Les études menées dans ce secteur montrent que la richesse potentielle des ressources des pêches africaines est estimée à près de 2 milliards USD par an. Pourtant, on estime également qu’entre 2 à 5 milliards USD sont perdus chaque année en raison d’une mauvaise gestion, et des trafics.

Mais la crise du secteur halieutique ne concerne pas seulement le continent africain, elle persiste également au niveau international. On estime que la production mondiale de poisson a baissé de 18% depuis les années 1980 en raison des mauvaises pratiques et de la prédominance de la pêche illégale.

Riana R.

Les commentaires sont fermées.