Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Régionales : le décret de convocation des électeurs, attendu

Régionales : le décret de convocation des électeurs, attendu

Les élections régionales prévues normalement  se tenir au mois de juin prochain, l’Etat n’ont pas officialisé. Le décret entérinant la date est toujours attendu.

Comme le prévoit le code électoral, chaque élection nécessite une période de quatre-vingt dix jours pour la convocation des électeurs. Etant donné que le Premier ministre, Jean Ravelonarivo avait proposé le mois de juin pour la tenue des régionales, le décret de convocation des électeurs aurait dû sortir la semaine dernière ou, au plus tard cette semaine, a expliqué le vice-président de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), Hervé Philibert Andriamanantsoa.

La Ceni devrait attendre le conseil des ministres de demain pour être fixée sur la date exacte des élections. Cela d’autant plus que cette dernière n’a toujours pas été officiellement tenue au courant des prévisions du gouvernement.  « Le gouvernement n’a pas à nous informer de son projet. Le nouveau texte régissant la Ceni ne lui permet pas de faire des propositions de date », a indiqué le rapporteur général de la commission, Fano Rakotondrazaka.

Dans tous les cas, « La Ceni est déjà prête, quelle que soit la date avancée », a-t-il précisé. Le rapporteur général explique ainsi que la commission électorale est actuellement en train de peaufiner les derniers détails pour être prête le moment venu. « Dès que la date est entérinée, nous n’aurons plus qu’à y conformer le chronogramme », a souligné Fano Rakotondrazaka. En effet, la Ceni est actuellement en train de finaliser la liste électorale, mais procède également à la mise en place de tous ses démembrements. Pour ce qui est du financement des régionales, le chef du gouvernement avait également indiqué que l’Etat prendrait en charge de toutes les dépenses.

Débordements

Toutefois, bien que la Ceni n’ait aucune force de proposition en ce qui concerne la date, Philibert Hervé Andriamanan tsoa a fait savoir que les élections devraient avoir lieu avant la fête nationale si le gouvernement les maintient pour le mois de juin. Cela pour éviter les débordements. Comme à chaque élection, le côté sécurité reste un sujet sensible à ne pas négliger. Ainsi, avec la préparation des fêtes, particulièrement avec le traditionnel défilé du 26 juin, les organisations matérielles mais aussi sécuritaires restent très sensibles.

Dans la même foulée, le président de la Ceni, Hery Rakotomanana est en déplacement au Bénin depuis hier jusqu’au 11 mars prochain. En effet, le numéro un de la commission électorale est en mission d’observation du premier tour de l’élection présidentielle béninoise de dimanche prochain avec la délégation de l’Union africaine. Notons qu’il s’agit de la première mission officielle de l’ancien bâtonnier, en tant que président de la Ceni.

Tahina Navalona

Les commentaires sont fermées.