Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Moramanga : cinq morts, 4 blessés et 1 véhicule calciné

Moramanga : cinq morts, 4 blessés et 1 véhicule calciné

Risques d’émeute, hier à Moramanga suite à un attroupement de la foule devant le commissariat de la ville, demandant l’application de la justice populaire à l’auteur d’une hécatombe lors d’un accident de la circulation dans la localité.

Une femme enceinte et son fils de 3 ans, ainsi que 2 autres piétons dont un Brigadier de police en service au PK 113 sur la RN2,  furent tués sur le coup, percutés par un véhicule tout-terrain qui roulait à tombeau ouvert en provenance de Toamasina, dans l’après-midi d’hier. Le conducteur a volontairement fauché le brigadier de police qui a tenté de l’arrêter au barrage de police à l’entrée nord de la ville de Moramanga par la suite. La tentative de délit de fuite entamée par le conducteur a toutefois échoué après que son véhicule se soit encastré dans un camion  semi-remorque barrant son passage.

A la vue de la foule venue en masse, le conducteur s’est livré immédiatement à la police pour bénéficier de sa protection tandis que la femme qui a voyagé avec lui a été transférée à l’hôpital suite à une fracture à la jambe. Furieuse, la foule a mis le feu au véhicule avant de s’attrouper devant le commissariat de police pour réclamer la justice populaire mais des dialogues engagés par les forces de l’ordre ont fini par ramener le calme. Heureusement que 20 éléments de la gendarmerie ont été très vite dépêchés sur place pour maintenir l’ordre pour éviter la vindicte populaire. Suite à cela, le chauffard a été transféré à la brigade de la gendarmerie de Moramanga.

Aux dernières nouvelles, l’on a appris que ce véhicule est en fuite après un accident corporel à Andasibe avant l’accident de Moramanga.

Manou

Les commentaires sont fermées.