Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Journée de la femme : promotion de l’égalité des sexes

Journée de la femme : promotion de l’égalité des sexes

La célébration de la Journée internationale de la femme, le 8 mars prochain, fait partie des thèmes abordés lors de la rencontre avec la presse organisée par l’équipe de la communication du Système des Nations unies, hier à Andraharo. Placée sous le thème «Planète 50-50 d’ici l’année 2030 : Franchissons le pas pour l’égalité des sexes », la célébration officielle de cette journée se tiendra dans la ville d’Antsiranana, région Diana. Il s’agit d’un message qui résonne comme un appel visant à intensifier les actions, pour que la lutte contre les inégalités entre les sexes soit traduite de manière tangible dans les faits.

Cette journée est aussi une occasion de faire le bilan sur la situation des femmes et de faire entendre leurs revendications, a expliqué le responsable chargé de la promotion du genre auprès du Fonds des Nations unies pour la population (Fnuap), Tolotra Andriamanana. Pour le moment, le taux d’accès des femmes aux sphères de prise de décisions et de responsabilités demeure encore très faible dans la Grande île. Ainsi, seules 31 femmes siègent à l’Assemblée nationale sur les 151 élus de cette chambre parlementaire, il n’y a que 6 femmes parmi les 30 ministres membres du gouvernement, et 85 femmes-maires sur les élus dans les 1.695 communes réparties dans toute l’île.

Dans le domaine de l’éducation, 49% des filles ont accès à l’enseignement primaire contre 51% chez les garçons et le taux de rétention scolaire reste très faible, toujours d’après Tolotra Andriamanana.Un déséquilibre flagrant est également constaté sur le taux d’accès des filles et des femmes aux études supérieures, soit 38% contre 62% chez les hommes. Et enfin, le taux d’alphabétisation est de 68% chez les femmes et 75% chez les hommes. Mais le pire est que 75% des femmes en milieu rural n’ont voix au chapitre ni ne contrôlent les décisions sur leur propre santé et 30% d’entre elles déclarent avoir subi des violences. La célébration de la Journée internationale de la femme sera donc une opportunité de promouvoir les droits des jeunes filles et des femmes, l’égalité des sexes, ainsi que de valoriser le statut des femmes et d’améliorer leur situation.

Noro Niana

Les commentaires sont fermées.