Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Les echos du week-end  : Iraimbilanja indémodable, Francis Turbo cartonne…

Les echos du week-end  : Iraimbilanja indémodable, Francis Turbo cartonne…

Plusieurs évènements culturels se sont tenus durant ce week-end, mais les plus marquants ont sans doute été la prestation de Francis Turbo au CCEsca, le concours Battle for peace du festival « Ambony ambany » au palais des Sports et de la culture de Mahamasina et le cabaret d’Iraimbilanja au Piment Café. 

Le week-end est le moment réservé pour se divertir, que ce soit pour les jeunes ou les moins jeunes, entre amis ou en famille. En tout cas, il y en a eu pour tous les goûts, avec des cabarets pour les adeptes du vendredi joli, dont en particulier le show d’Iraimbilanja au Piment Café. Les vieux loups du rock ont une fois de plus assuré l’ambiance en amenant leur public dans leur univers des années 80. Les titres comme «Ilay mosoara», «Tao an-tsekoly», «Rindrin’efatra» ou encore «Ikopa» ont cartonné, prouvant que même si le groupe n’a plus tellement sorti de nouveaux tubes ces derniers temps, il demeure un pionnier du rock malgache, la bande à Batata ayant su séduire encore plus les jeunes actuels.

« Ambony ambany », le rendez-vous des jeunes 

Samedi, rendez-vous était plutôt donné aux jeunes passionnés du Hip-hop. A 10 heures, des danseurs, des Breakdance Boy ou BBoy se sont rassemblés devant l’Institut français de Madagascar (IFM) à Analakely pour des démonstrations de danses urbaines. Les prestations des invités internationaux ont particulièrement séduit le public. «Les acrobaties du BBoy coréen Hong 10 m’ont impressionné», a déclaré un fan de ce style de danse. Mais un des moments les plus appréciés a été les diverses battles de danse qui se sont déroulés hier au palais des Sports et de la culture de Mahamasina. Après le concours réservé aux professionnels, la compétition de danse inter-établissements a aussi intéressé les jeunes de la capitale hier. En effet, les écoles participantes ont créé une petite pièce de deux minutes suivant le thème «La paix». «Nous sommes heureux de constater l’intérêt des jeunes actuels pour cette discipline», a fait remarquer l’organisateur.

Un spectacle hilarant avec Francis Turbo 

Côté humour, le rire était bel et bien au show de Francis Turbo, au CCEsca. Le moment idéal à passer ensemble en famille. Après le premier spectacle qui a eu lieu la semaine dernière, la salle a encore été comble. Et du début à la fin, le public était hilare, l’humoriste ayant une certaine facilité à parler de tout avec son public et parvient facilement à traiter de sujets sensibles en tenant des propos assez osés, même sur la religion par exemple… «Plusieurs entités religieuses m’ont déjà proposé de refaire un sketch pour sensibiliser le public», a même affirmé Francis Turbo. En tout cas, le public semblait être assoiffé de ce genre de spectacle pour la fin de la semaine.

Holy Danielle

Les commentaires sont fermées.