Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Us et coutumes : syndrome de la destitution

A peine installée voilà que le Bureau Permanent du Sénat est menacé d’attraper la contagion. Pas de danger, ce n’est qu’une valse, une valse à mille temps qui fait certes tourner la tête. Seul le pays subit les conséquences du lancinant tournis qui atteint les dirigeants. Un jour viendra peut-être, pour l’instant c’est le gouvernement qui se trouve sur la sellette mobile.

 Fauteuils et strapontins exercent une telle fascination sur les acteurs politiques, qu’aucun siège n’est garanti de ne pas receler le vice caché d’être éjectable. Dans les palais en permanence le sol tremble, les gens à demeure aussi ! La crainte à chaque pas que ne se dérobe sous les pieds le sol.

Les commentaires sont fermées.