Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Vol d’organes : “Non”, rassure la police

La rumeur sur l’existence de trafic d’organes dans la capitale et dans les provinces s’accentue de jour en jour. Le meurtre sauvage d’une trentenaire à Salazamay Toamasina n’a fait qu’enfler la polémique. Quoi qu’il en soit, la police nationale, par le biais de l’inspecteur général de police Blaise Richard Randimbisoa, ministre de la Sécurité publique, a rassuré qu’il s’agit d’une rumeur non fondée.

« Aucun élément confortant ces bruits n’a été découvert jusqu’à présent et aucune plainte dénonçant un vol d’organes n’est parvenue à la police. Toutefois, nos services sont prêts à prendre acte de tout renseignement sur ce sujet brûlant et éventuellement rencontrer les victimes s’il y en a », a-t-il précisé.

Le commissaire divisionnaire Germain Ratsirombahina, commissaire central de la ville d’Antananarivo, a lui aussi rassuré la population en indiquant que des mesures rigoureuses ont été prises et qu’il ne faut surtout pas céder à la panique.

« Il ne s’agit ni plus ni moins que d’une manœuvre de déstabilisation, des histoires montées de toutes pièces. On parlait dans les réseaux sociaux de personnes éventrées et de pseudos victimes de trafic d’organes mais aucune plainte ne nous est parvenue. Des personnes malintentionnées veulent plonger la population dans la terreur », a-t-il dénoncé.

Mparany

Les commentaires sont fermées.