Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Evasion à la prison d’Antalaha : un détenu abattu, deux autres capturés

Evasion à la prison d’Antalaha : un détenu abattu, deux autres capturés

Trois détenus de la prison d’Ambatoratsy Antalaha ont essayé de se faire la belle mais c’était sans compter sur la ténacité des agents pénitentiaires.

Amédée Mariaka, 35 ans, est tombé sous les balles des agents pénitentiaires. Les détenus Odon Ratovomanana, 20 ans, et Anjaratiana, 26 ans, ont quant à eux été repris. L’un d’eux a aussi reçu des projectiles mais il a survécu.

L’évasion a eu lieu dans l’après-midi de mardi. Peu avant 16 h, un visiteur a remis discrètement un couteau à un détenu, le but étant d’éliminer l’agent qui se postait près du portail principal et aussi de prendre possession de son arme. L’un des trois prisonniers a donné un coup de couteau à l’agent pénitentiaire. Heureusement, la lame acérée n’a fait que lui égratigner la poitrine. La scène s’est produite sous le nez d’une sentinelle qui a immédiatement donné trois coups de semonce pour intimider les trois hommes. Les trois fugitifs en ont fait fi. Ils ont poursuivi leur plan d’évasion, obligeant ainsi le guetteur à leur tirer dessus.

Touché à la gorge, le détenu Amédée Mariaka est tombé raide mort, tandis que son comparse Odon Ratovomanana a été blessé au pied et au bas du ventre. Se rendant compte que leur plan est tombé à l’eau, le troisième détenu Anjaratiana a abandonné la partie et s’est rendu. Une source locale a indiqué que les trois évadés sont des bandits notoires qui ont déjà été impliqués dans des affaires criminelles.

Situation sous contrôle

Sakina Mohamed Volazara, directeur régional de l’administration pénitentiaire de Sava, a précisé que la situation est maintenant sous contrôle. « Tout est rentré dans l’ordre. Le détenu blessé a été envoyé à l’hôpital. Ses jours ne sont pas en danger. A toutes fins utiles, l’ensemble du personnel a été consigné », a-t-elle expliqué.

A l’instar des autres établissements pénitentiaires du pays, la prison d’Antalaha connaît le problème de surpopulation carcérale. Les infrastructures sont également dans un état dégradé.

D’après les dernières nouvelles, le visiteur qui avait remis le couteau aux détenus a été appréhendé quelque part à Sambava.

Mparany

Les commentaires sont fermées.